Un gendre et neuf ac­cu­sés

■ À Aix­en­Provence, le pro­cès du meurtre de la mil­liar­daire mo­né­gasque

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Jeux -

Ac­cu­sé d’avoir com­man­di­té l’as­sas­si­nat de sa belle-mère, la ri­chis­sime hé­ri­tière mo­né­gasque Hé­lène Pas­tor, Wo­j­ciech Ja­nows­ki a dé­cla­ré, hier, au pre­mier jour du pro­cès de­vant les as­sises des Bouches-du-Rhône être « in­no­cent » et n’avoir « com­mis au­cun crime ». Son an­cien coach spor­tif a ré­ité­ré ses ac­cu­sa­tions contre lui.

Cos­tume et cra­vate sombres sur che­mise blanche, Wo­j­ciech Ja­nows­ki, 69 ans, a ré­pé­té, hier, la deuxième ver­sion qu’il avait don­née aux en­quê­teurs : « Je suis in­no­cent, je n’ai com­mis au­cun crime », a­t­il af­fir­mé. Mais de l’autre cô­té du box des ac­cu­sés, son an­cien coach spor­tif, Pas­cal Dau­riac, 49 ans, en po­lo bleu sombre a re­nou­ve­lé ses ac­cu­sa­tions, dé­si­gnant Ja­nows­ki comme étant « le seul com­man­di­taire » du double crime.

Le 6 mai 2014, vers 19 heures, Hé­lène Pas­tor, 77 ans, hé­ri­tière d’un em­pire im­mo­bi­lier mo­né­gasque, est vi­sée avec son chauf­feur, Mo­ha­med Dar­wich, 54 ans, par des tirs au mo­ment où son mo­no­space quitte un hô­pi­tal ni­çois où elle avait ren­ du vi­site à son fils, Gil­do. Les deux vic­times, griè­ve­ment bles­sées, suc­com­be­ront quelques jours plus tard.

Al Hair Ha­ma­di, 35 ans, l’un des deux Mar­seillais re­cru­tés pour exé­cu­ter le contrat, a avoué de­vant la cour, avoir « joué » le rôle du « guet­teur ».

Son com­plice pré­su­mé, Sa­mine Said Ah­med, un autre Mar­seillais connu de la jus­tice pour des af­faires de drogue et de vio­ lence, et dé­si­gné comme étant le ti­reur a pour sa part « contes­té » les ac­cu­sa­tions.

Au to­tal, dix per­sonnes sont ju­gées, à des de­grés di­vers, dans la ma­chi­na­tion qui de­vait per­mettre à Wo­j­ciech Ja­nows­ki, se­lon l’ac­cu­sa­tion, de « faire main basse sur la part d’hé­ri­tage qui de­vait re­ve­nir à sa com­pagne », Syl­via Rat­kows­ki, la fille d’Hé­lène Pas­tor. Dans son tes­ta­ment, Hé­lène Pas­tor avait, en ef­fet, pré­vu de par­ta­ger sa for­tune entre ses deux en­fants, par­ties ci­viles au pro­cès.

S’ex­pri­mant en fran­çais avec un fort ac­cent po­lo­nais, Wo­j­ciech Ja­nows­ki, s’est pré­sen­té comme « gé­rant de so­cié­tés ». L’homme d’af­faires com­pa­raî­tra aus­si pour su­bor­na­tion de té­moin : il est aus­si ac­cu­sé – ce qu’il nie – d’avoir payé par l’in­ter­mé­diaire de sa nièce avo­cate, un dé­te­nu pour qu’il livre un faux té­moi­gnage le dé­doua­nant et ac­cu­sant Pas­cal Dau­riac.

Au cours de l’en­quête, ce­lui qui était au mo­ment des faits consul ho­no­raire de Po­logne à Mo­na­co, avait dans un pre­mier temps pas­sé des aveux, re­con­nais­sant avoir « or­ga­ni­sé » l’as­sas­si­nat de sa belle­mère pour pro­té­ger sa com­pagne de­puis 28 ans, se­lon lui, « mal­me­née psy­cho­lo­gi­que­ment » par sa mère.

Il s’était en­suite ré­trac­té, as­su­rant n’avoir pas com­pris lors de sa garde à vue le sens du mot « com­man­di­taire » et ac­cu­sé son an­cien coach spor­tif de lui avoir sou­ti­ré de l’argent contre une « pro­tec­tion ». ■

AFP

VER­DICT. Le pro­cès est pré­vu pour du­rer jus­qu’au ven­dre­di 19 oc­tobre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.