La cli­nique ju­gée pour la mort d’Au­dric

La cli­nique La Per­go­la est ju­gée au­jourd’hui, à Cus­set, pour ho­mi­cide in­vo­lon­taire. Elle doit ré­pondre de pré­su­més man­que­ments après la mort en 2012 du pe­tit Au­dric, tout juste sor­ti d’une opé­ra­tion des amyg­dales.

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Région - Pierre Gé­rau­die pierre.ge­rau­[email protected]­tre­france.com

La po­ly­cli­nique La Per­go­la a­t­elle une res­pon­sa­bi­li­té dans le dé­cès du pe­tit Au­dric, sur­ve­nu le jeu­di 25 oc­tobre 2012, alors que le gar­çon sor­tait d’une opé­ra­tion des amyg­dales dans cet éta­blis­se­ment de san­té vi­chys­sois ? C’est cette ques­tion cen­trale qu’est ap­pe­lé à tran­cher, au­jourd’hui, le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Cus­set, six ans après la mort de cet en­fant alors âgé de 4 ans.

Les pa­rents at­tendent « des ré­ponses »

Pour les pa­rents du pe­tit gar­çon, qui se sont consti­tué par­ties ci­viles, il est clair que la cli­nique est cou­pable « de man­que­ments ». Flo­rence Bau­jon et Gré­go­ry Chas­saing s’ap­puient no­tam­ment sur des rap­ports d’ex­per­tise ayant ré­vé­lé une ab­sence de ten­sio­mètre pour en­fants, ce qui « n’a pas per­mis la réa­li­sa­tion d’un exa­men op­ti­mal lors du sui­vi post­opé­ra­toire ». Une sor­tie « pré­ma­tu­rée » de la cli­nique a aus­si été mise en évi­dence, les ex­perts mé­di­caux no­tant qu’une sur­veillance pro­lon­gée de l’en­fant n’au­rait peut­être pas em­pê­ché son dé­cès, « mais aug­men­té ses chances de sur­vie ».

De ce pro­cès, Flo­rence Bau­jon et Gré­go­ry Chas­ saing, qui « at­tendent ce mo­ment de­puis six ans » es­pèrent ain­si « des ré­ponses ». Me Gilles­Jean Por­te­joie, leur avo­cat, sou­haite « que la res­pon­sa­bi­li­té de la cli­nique soit éta­blie » lors de l’au­dience.

La dé­fense, de son cô­té, plai­de­ra la re­laxe. Pour l’avo­cate de la cli­nique, Me Tam­bu­ri­ni­Bon­ne­foy, la mort d’Au­dric, un drame « in­sup­por­table », résulte d’un « aléa thé­ra­peu­tique rare, pas d’un in­ci­dent pé­nal ». L’idée d’une sor­tie pré­ma­tu­rée est ré­fu­tée, « Au­dric étant res­sor­ti 23 heures après son opé­ra­tion ». Tout comme l’avo­cate de l’éta­blis­se­ment, le di­rec­teur de La Per­go­la, Pas­cal Ri­voire, es­père en tout cas « que l’au­dience per­met­tra aux pa­rents de com­prendre ce qu’il s’est pas­sé ce jour­là, et d’avoir des ré­ponses à leurs ques­tions ».■

AU­DIENCE. La cli­nique La Per­go­la, si­tuée à Vi­chy, est ju­gée pour ho­mi­cide in­vo­lon­taire par per­sonne mo­rale suite au dé­cès d’un pe­tit gar­çon en oc­tobre 2012.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.