Cler­mont a en­core des pro­grès à faire

Le pal­ma­rès des villes étu­diantes, pu­blié par L’Étu­diant, place Cler­montFer­rand dans le ventre mou. Mais au ni­veau ré­gio­nal, ce­la donne quoi ?

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Campus - Pierre Pey­ret pierre.pey­[email protected]­tre­france.com

Sur 44 villes étu­diantes, Cler­mont­Fer­rand se si­tue à la 18e place, loin der­rière Lyon et Tou­louse, en tête de­vant Mont­pel­lier, Rennes et Gre­noble. La ci­té au­ver­gnate se si­tue ce­pen­dant de­vant Cham­bé­ry et Gre­noble pour ce qui est de la ré­gion Au­vergne­Rhô­neAlpes.

Pour éta­blir son clas­se­ment, L’Étu­diant a mul­ti­plié les cri­tères. Nous les avons pas­sés au crible pour sa­voir comment se ca­rac­té­risent Cler­montFer­rand et ses 38.147 étu­diants en com­pa­rai­son des quatre autres villes uni­ver­si­taires de la ré­gion.

L’at­trac­ti­vi­té (5e sur 5). C’est le point faible de la ci­té au­ver­gnate. Cette der­nière se si­tue à la cin­quième place, loin der­rière Gre­noble et Lyon et de­van­cée par Cham­bé­ry et Sain­tÉ­tienne. En cause ? L’évo­ lu­tion re­la­tive du nombre d’étu­diants sur les der­nières an­nées.

En pour­cen­tage, la hausse at­teint juste les 10 % alors qu’elle est de 26 % pour Lyon ou 17 % pour Cham­bé­ry. Mo­tif d’en­cou­ra­ge­ment ? L’Uni­ver­si­té Cler­mont Au­vergne a pas­ sé pour la pre­mière fois en cette ren­trée le cap des 35.000 étu­diants.

Autres sec­teurs où Cler­mont­Fer­rand pèche : la part d’étu­diants du 3e cycle (les doc­to­rats) et les étu­diants Eras­mus (7,9 % pour Cler­mont contre 22 % pour Gre­noble).

La for­ma­tion (3 e ). Cler­mont­Fer­rand peut se sa­tis­faire du meilleur taux de réus­site en li­cence (48,9 %) au sein de la ré­gion loin de­vant Gre­noble (41,3 %) même si l’écart avec Lyon reste mi­nime (47,3 %). Avec 183 for­ma­tions d’en­sei­gne­ment su­ pé­rieur dif­fé­rentes pour 100.000 ha­bi­tants, Cler­mont­Fer­rand se dis­tingue des autres villes uni­ver­si­taires de la ré­gion : 83 pour Sain­tÉ­tienne, 132 pour Lyon ou 156 pour Gre­noble.

Cô­té for­ma­tion, on le voit, Cler­mont­Fer­rand n’a rien à en­vier aux autres villes uni­ver­si­taires. Sa marge de pro­gres­sion se si­tue sur l’offre de for­ma­tion « pré­pas et grandes écoles ».

Vie étu­diante (3e). Là en­core, Cler­mont­Fer­rand se po­si­tionne de­vant Sain­tÉ­tienne et Cham­bé­ry mais tou­jours un cran en des­sous de Lyon et Gre­noble. La ville s’illustre par sa part d’étu­diants. Elle est de 14,6 % pour 100 ha­bi­tants quand elle n’est que de 6,4 % pour Sain­tÉ­tienne.

Alors que la ville est can­di­date au titre de ca­pi­tale eu­ro­péenne de la cul­ture en 2028, c’est pa­ra­doxa­le­ment là que Cler­montFer­rand dé­croche, le clas­se­ment poin­tant du doigt une faible offre cultu­relle.

Cadre de vie (2e). C’est un cri­tère dé­ci­sif au mo­ment du choix d’une ville uni­ver­si­taire : l’offre de loge­ ments et le mon­tant du loyer. Cler­mont­Fer­rand s’illustre de ma­nière po­si­tive sur ces deux points avec no­tam­ment un loyer mé­dian consta­té de 376 €. En com­pa­rai­son, il est de 420 € à Gre­noble et Cham­bé­ry, 466 € à Lyon et 355 € à Saint­Étienne.

Cô­té tran­sports, le prix de l’abon­ne­ment re­vient à 240 € (même s’il ne faut pas ou­blier l’exis­tence de la ta­ri­fi­ca­tion so­li­daire). Une dé­pense consé­quente si l’on re­garde du cô­té de Gre­noble (150 €), Cham­bé­ry (187 €), Saint­Étienne (214 €). Il n’y a qu’à Lyon où la fac­ture est plus sa­lée (318 €).

Em­ploi (4e). En­fin, le der­nier cri­tère étu­dié porte sur l’em­ploi. Il met en exergue l’em­ploi to­tal dans la ré­gion, le taux de chô­mage et dy­na­misme de l’em­ploi sur dix ans. C’est ce der­nier point, soit l’évo­lu­tion de l’em­ploi entre le 31 dé­cembre 2005 et le 31 dé­cembre 2015, qui dé­grade la bonne moyenne de Cler­mont­Fer­rand. Il est seule­ment de 3,4 %. Mieux que Saint­Étienne (­1 %) mais loin de Gre­noble (5 %), Cham­bé­ry (7 %) et Lyon (10 %). ■

PHO­TO F. CAMPAGNONI

PLÉBISCITÉ. Cler­mont-Fer­rand pré­sente un taux de re­com­man­da­tion de 97 %, soit au­tant que Lyon et su­pé­rieur à Gre­noble (94 %), Cham­bé­ry (88 %) et Saint-Étienne (82 %).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.