La dif­fi­cile équa­tion de Ma­cron

Qui pour rem­pla­cer Gé­rard Col­lomb au mi­nis­tère de l’In­té­rieur ? Un ma­cro­niste de la pre­mière heure ? Une per­son­na­li­té de l’aile droite de la ma­jo­ri­té ? Un vi­sage de la so­cié­té ci­vile ?

La Montagne (Clermont-Limagne) - - France & Monde -

Confiant un in­té­rim à son Pre­mier mi­nistre, Édouard Phi­lippe, Em­ma­nuel Ma­cron s’est don­né un peu de temps pour nom­mer le fu­tur lo­ca­taire de la Place Beau­vau et tran­cher entre proxi­mi­té po­li­tique et com­pé­tence sé­cu­ri­taire. Rien n’avait fil­tré hier ma­tin en pro­ve­nance de l’Ély­sée sur le type de pro­fil sou­hai­té par le chef de l’État, ni sur une éven­tuelle ré­or­ga­ni­sa­tion du mi­nis­tère, qui com­pre­nait jus­qu’ici un mi­nistre d’État as­sis­té d’une mi­nistre, la MoDem Jac­que­line Gou­rault.

■ Le pre­mier cercle : la piste Cas­ta­ner. Em­ma­nuel Ma­cron pour­rait être na­tu­rel­le­ment ten­té de faire ap­pel à son pre­mier cercle pour oc­cu­per ce poste émi­nem­ment sen­sible. « Ceux qui parlent fran­che­ment à Ma­cron sont ceux qui étaient là dès le dé­but : Fer­rand, Cas­ta­ner, Gri­veaux et moi », sou­li­gnait ré­cem­ment Gé­rard Col­lomb dans des pro­pos rap­por­tés par La Dé­pêche du Mi­di.

Par­mi ces hommes de confiance, Ch­ris­tophe Cas­ta­ner n’a ja­mais fait mys­tère de son in­té­rêt pour le poste. « “Cas­ta” veut être mi­nistre de l’In­té­rieur. La mai­rie de Mar­seille, Ma­cron y pense pour lui mais “Cas­ta” ne veut pas for­cé­ment », re­le­vait dès le prin­temps un fi­dèle du chef de l’État. Sa no­mi­na­tion pro­vo­que­rait un autre casse­tête pour Em­ma­nuel Ma­cron puis­qu’il fau­drait lui trou­ver un rem­pla­çant à la tête de La Ré­pu­blique en marche et au se­cré­ta­riat d’État aux Re­la­tions avec le Par­le­ment.

Ri­chard Fer­rand ve­nant d’être élu pré­sident de l’As­sem­blée na­tio­nale, sub­siste en­core la piste me­nant à Ben­ja­min Gri­veaux. Mais le porte­pa­role du gou­ver­ne­ment la­boure de­puis plu­sieurs mois le ter­rain afin de se pré­sen­ter à la mai­rie de Pa­ris.

En­fin, le chef de l’État pour­rait sol­li­ci­ter un autre homme d’ex­pé­rience au gou­ver­ne­ment : le mi­nistre des Af­faires étran­gères Jean­Yves Le Drian. Mais l’an­cien mi­nistre de la Dé­fense so­cia­liste, qui avait ral­lié Em­ma­nuel Ma­cron au prin­temps 2017, de­vrait pri­vi­lé­gier son ac­tuel por­te­feuille au Quai­d’Or­say.

Autre nom cir­cu­lant par­mi les an­ciens hié­rarques so­cia­listes pas­sés chez LREM : ce­lui du sé­na­teur Alain Ri­chard, mi­nistre de la Dé­fense de Lio­nel Jos­pin (1997­2002), bon connais­seur des ques­tions élec­to­rales, une des at­tri­bu­tions de l’In­té­rieur. ■ Les pistes à droite : Dar­ma­nin, Pé­che­nard. Dans l’aile droite de la ma­jo­ri­té, les re­gards se tournent vers Gé­rald Dar­ma­nin. Proche d’Édouard Phi­lippe, pas­sé de LR à LREM en 2017, le mi­nistre des Comptes pu­blics est sou­vent pré­sen­té comme un des pro­fils les plus « po­li­tiques » du gou­ver­ne­ment. Une ar­ri­vée Place Beau­vau étof­fe­rait son CV, à l’image de l’un de ses mo­dèles éga­le­ment pas­sé par Ber­cy et par l’In­té­rieur, Ni­co­las Sar­ko­zy. Le ti­ming est ce­pen­dant dé­li­cat en pleine éla­bo­ra­tion du pro­jet de loi de fi­nances 2019 et du pré­lè­ve­ment à la source.

Autre hy­po­thèse évo­quée : Fré­dé­ric Pé­che­nard. L’an­cien pa­tron de la po­lice na­tio­nale, éga­le­ment proche de Ni­co­las Sar­ko­zy, est vice­pré­sident LR de la ré­gion Île­de­France aux cô­tés de Va­lé­rie Pé­cresse. La Place Beau­vau ? « On ne m’a rien de­man­dé mais si on me le de­man­dait, je ré­flé­chi­rais », af­fir­mait­il y a quelques se­maines. En mars, Fré­dé­ric Pé­che­nard s’était dé­cla­ré op­po­sé à la ré­ten­tion ad­mi­nis­tra­tive des fi­chés S

et au ré­ta­blis­se­ment de l’état d’ur­gence, dé­fen­dus par Laurent Wau­quiez, pré­sident de LR. Le pré­sident Ma­cron l’en avait fé­li­ci­té par l’in­ter­mé­diaire de son di­rec­teur de ca­bi­net, Pa­trick Str­zo­da.

■ Les tech­ni­ciens. Par­mi les noms avan­cés fi­gure ce­lui de Jean­Mi­chel Fau­vergue, ex­pa­tron du Raid de­ve­nu dé­pu­té LREM, ou en­core de Fran­çois Mo­lins, pro­cu­reur de Pa­ris en par­tance pour la Cour de cas­sa­tion et vi­sage de la lutte an­ti­ter­ro­riste de­puis les at­ten­tats de 2015. ■

PHO­TO AFP

RE­LAIS. Edouard Phi­lippe as­sure l’in­té­rim du mi­nis­tère de l’In­té­rieur dont Gé­rard Col­lomb a dé­mis­sion­né.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.