■ RE­PÈRES

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Le Fait Du Jour -

La pé­riode

Cer­tains cham­pi­gnons per­sistent toute l’an­née, mais les pé­riodes les plus pro­pices sont le prin­temps, puis la fin de l’été jus­qu’aux pre­mières ge­lées d’au­tomne.

Les lieux

En gé­né­ral, les cham­pi­gnons pros­pèrent sur des sols riches en hu­mus, ni trop dé­trem­pés ni co­lo­ni­sés par de hautes herbes. Beau­coup ap­pré­cient les en­droits chauds et hu­mides, no­tam­ment la fo­rêt. Le cèpe adore les fo­rêts de chênes, de châ­tai­gniers, de hêtres.

Les coins

Tous les coins qui ré­pondent aux condi­tions ci des­sus sont de bons coins. Cer­tains sont plus vi­si­tés que d’autres. Les coins les plus re­cu­lés du Can­tal, du Li­vra­dois-Fo­rez sont ain­si les meilleurs. Des cartes de « bons coins » sont dis­po­nibles sur le Web, mais du coup… le bon coin ne le reste pas long­temps.

Les pré­cau­tions

Les mo­rilles sont un dé­lice, mais les gy­ro­mitres qui leur res­semblent sont mor­tels. Le bo­let com­mun est dé­li­cieux, mais son cou­sin, le bo­let de sa­tan, vous ren­dra ma­lade. À moins que vous ne soyez un cueilleur aguer­ri, n’hé­si­tez pas à al­ler mon­trer votre cueillette dans une phar­ma­cie.

Le roi et ses su­jets

Si le cèpe est con­si­dé­ré comme le roi des cham­pi­gnons, il est loin d’être le seul à pou­voir ré­ga­ler les pa­pilles. Et le roi est par­fois dé­trô­né par les cham­pi­gnons tar­difs comme les gi­rolles grises, les chan­te­relles, les pieds-de-mou­ton ou les trom­pettes de la mort qui se cachent dans les sous-bois.

Contacts

So­cié­té my­co­lo­gique d’Au­vergne : Chris­tian Hur­ta­do, tel 06.82.36.70.28. So­cié­té my­co­lo­gique du Val de Cher : Jean-Ma­nuel Mar­tin, tel 04.70.51.90.10. Groupe my­co­lo­gique de Cour­non : Mi­chel Bo­rel, tel 06.41.84.83.13. As­so­cia­tion my­co­lo­gique de Hau­teAu­vergne : Phi­lippe Louasse. my­co.haute-au­[email protected]

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.