Les Bleus ont fait preuve d’un men­tal de cham­pion

■ Bi­lan po­si­tif

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Sports L'actu Nationale -

Les ren­dez-vous d’oc­tobre ont li­vré leur ver­dict : bous­cu­lés face à l’Is­lande (2-2) et l’Al­le­magne (2-1), les Bleus ont su ren­ver­ser la va­peur en cham­pions, s’ap­puyant sur les « va­leurs men­tales » qui les ont por­tés sur le toit du monde.

« France is the new Ger­ma­ny » (la France est la nou­velle Al­le­magne). Ga­ry Li­ne­ker s’est amu­sé mar­di soir du pas­sage de té­moin sym­bo­lique opé­ré entre les nou­veaux cham­pions du monde fran­çais et leurs pré­dé­ces­seurs, à qui ils ont chi­pé le froid réa­lisme au­tre­fois pro­prié­té de la Mann­schaft.

Mar­di au Stade de France, c’est d’abord Oli­vier Gi­roud et les siens qui ont beau­coup cou­ru, d’abord der­rière les ra­pides at­ta­quants al­le­mands, puis après le score quand To­ni Kroos a ou­vert la marque sur pe­nal­ty.

« On a es­sayé de ré­agir der­rière, ra­conte le ca­pi­taine Hu­go Llo­ris. Mais il ne fal­lait pas par­tir à tout va, il fal­lait gar­der son calme, sa sé­ré­ni­té pour évi­ter de prendre le deuxième but der­rière. »

L’équipe de France a en ef­fet fait preuve de dis­ci­pline et prou­vé que sa jeu­nesse (moyenne d’âge proche de 25 ans) pou­vait ri­mer avec sa­gesse, sur­tout dans les mo­ments dif­fi­ciles.

Au re­tour des ves­tiaires, les par­te­naires d’An­toine Griez­mann, double bu­teur, ont pous­sé sans trop s’ex­po­ser aux contres al­le­mands. Et leur pa­tience a fi­na­le­ment été ré­com­pen­sée d’une réus­site cli­nique face au but de Ma­nuel Neuer. A l’al­le­mande.

L’équipe « sait gé­rer » ces si­tua­tions dé­li­cates, a sou­li­gné Ra­phaël Va­rane, le jeune (25 ans) et mul­ti­ti­ tré, pa­tron de la dé­fense fran­çaise.

« Il ne faut pas perdre ces va­leurs­là, ne pas pa­ni­quer. On a confiance en nous, on sait de quoi on est ca­pables », s’est fé­li­ci­té le vice­ca­pi­taine.

La force de ca­rac­tère des cham­pions du monde ne fait pas tout, bien sûr. Sans in­ten­si­té, les Bleus ont su­bi contre l’Is­lande puis en pre­mière pé­riode contre l’Al­le­magne. Sans le réa­lisme d’un homme (Ky­lian Mbap­pé jeu­di, An­toine Griez­mann mar­di), ils au­raient sû­re­ment connu leur pre­mière dé­faite de­puis mars 2018.

Au­de­là des bu­teurs pro­vi­den­tiels, le sé­lec­tion­neur peut comp­ter sur quelques hommes de l’ombre ca­pables de son­ner la ré­volte.

Contre l’Is­lande, c’est le nou­veau ve­nu Tan­guy Ndom­bé­lé qui a ame­né de la per­cus­sion et du mou­ve­ment à sa sor­tie du banc. Face à l’Al­le­magne, Lu­cas Her­nan­dez, pas­seur dé­ci­sif sur le pre­mier but de Griez­mann, a en­dos­sé ce rôle. ■

➔ Pro­gramme. Pro­chain ren­dez­vous : Pays-Bas - France, le 16 no­vembre (Ligue des Na­tions) et France - Uru­guay, le 20 (ami­cal).

VA­RANE. « L’équipe a su gé­rer ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.