En Es­pagne, du vin bleu cham­boule les tra­di­tions d’un sec­teur conser­va­teur

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Jeux -

OE­NO­LO­GIE. Il y a cinq ans, cinq étu­diants du Pays basque es­pa­gnol se sont lan­cé le dé­fi de ré­vo­lu­tion­ner un sec­teur et ont choi­si ce­lui du vin, con­si­dé­ré comme par­mi les plus conser­va­teurs, en créant un vin… bleu. La trou­vaille d’Ima­nol, Iñi­go, Gor­ka, Aritz et Taig, qui a né­ces­si­té deux ans de re­cherche et dé­ve­lop­pe­ment avec l’aide de chi­mistes, est l’une des nom­breuses in­no­va­tions qui fleu­rissent dans un monde en­core très tra­di­tion­nel. Leur en­tre­prise, Gik Live !, fon­dée en 2015 et qui compte dé­sor­mais douze sa­la­riés, a ven­du 30.000 bou­teilles dès la pre­mière an­née et près de 500.000 en 2017. Elle compte au­jourd’hui des clients dans 21 pays, son pre­mier mar­ché étant les États­Unis, et son deuxième, la France, haut lieu du vin. La re­cette ? Mé­lan­ger beau­coup de vin blanc avec un peu de vin rouge et du moût, mix­ture ob­te­nue par pres­sage des rai­sins et pas en­core fer­men­tée. Puis, pour avoir une co­lo­ra­tion bleue, ajou­ter des an­tho­cyanes, des pig­ments bleus que l’on trouve dans la peau des rai­sins rouges, et du car­min d’in­di­go, un co­lo­rant bleu na­tu­rel ex­trait de l’in­di­go­tier. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.