Les prai­ries par­ti­ci­pe­ront-elles à la ré­gu­la­tion du cli­mat ?

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Le Fait Du Jour - Anne Bourges [email protected]­tre­france.com

Si la tem­pé­ra­ture et la sé­che­resse aug­mentent, qu’est-ce qui pous­se­ra dans nos prai­ries ?

Et si les prai­ries changent, quels ef­fets re­bond sur le cli­mat ? On sait que ce­la ira dans le sens de l’ac­crois­se­ment ex­po­nen­tiel de la concen­tra­tion dans l’air des gaz à ef­fet de serre (GES) (*) di­oxyde de car­bone (CO2), mé­thane oxyde ni­treux (N2O).

À La­queuille, Cler­mont et Theix, une uni­té de re­cherche sur l’éco­sys­tème prai­rial (Urep), tra­vaille sur l’évo­lu­tion du fonc­tion­ne­ment agro­éco­lo­gique des prai­ries. L’en­jeu consiste à pré­ser­ver deux ser­vices : l’ap­pro­vi­ sion­ne­ment en bio­masse qui nour­rit les bêtes, et les ser­vices éco­en­vi­ron­ne­men­taux comme la sé­ques­tra­tion dans le sol des gaz à ef­fet de serre.

Dans une par­celle en prai­rie per­ma­nente de Theix, le dis­po­si­tif Soere per­met de contrô­ler les pré­ci­pi­ta­tions sur la vé­gé­ta­tion de fa­çon à si­mu­ler de pos­sibles évo­lu­tions cli­ma­tiques.

Sur nos mon­tagnes, deux cas de fi­gure se des­sinent. Pour une tem­pé­ra­ture qui aug­men­te­rait de 1 à 1,5 °C, soit la plu­vio­mé­trie est sa­tis­fai­sante et l’évo­lu­tion cli­ma­tique peut être bé­né­fique à la crois­sance. Soit elle ne l’est pas, condui­sant à un stress hy­drique qui li­mite à la fois la pro­duc­tion de bio­masse et la cou­ver­ture vé­gé­tale qui piège les gaz à ef­fet de serre. En plaine, les pé­riodes ral­lon­gées de dé­fi­cit hy­driques au­ront des ef­fets né­ga­tifs.

L’uni­té tra­vaille aus­si à l’iden­ti­fi­ca­tion de plantes plus ré­sis­tantes. « L’idée, c’est de trou­ver un com­pro­mis entre la pro­duc­tion de bio­masse et les ser­vices éco­en­vi­ron­ne­men­taux. » ■

(*) En Eu­rope, les prai­ries piègent en­vi­ron 10 % des émis­sions de di­oxyde de car­bone, mais ils émettent du mé­thane (par la fer­men­ta­tion en­té­rique des ru­mi­nants do­mes­tiques) et pro­duisent de l’oxyde ni­treux (par les sols agri­coles et les ef­fluents d’éle­vage).

PHO­TO JEAN-LOUIS GORCE

SI­MU­LA­TION. Ca­the­rine Pi­con Co­chard, di­rec­trice de l’Urep et Kat­ja Klump, in­gé­nieur re­cherche, ex­pliquent le dis­po­si­tif Soere pour si­mu­ler de fu­tures évo­lu­tions plu­vio­mé­triques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.