Lig­goo, l’éclai­rage ma­lin made in Au­vergne

■ L’en­tre­prise Fi­na­tech, à Riom, veut conqué­rir les États­Unis avec sa créa­tion

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Les Mardis De I'economie - Fan­ny Gui­né

De­puis un an, Her­vé Guillaume, le P-DG de Fi­na­tech, a com­mer­cia­li­sé Lig­goo, une lampe fron­tale mul­ti-fonc­tions. Pour sé­duire les grandes marques, l’en­tre­pre­neur mise sur la pu­bli­ci­té à la té­lé­vi­sion et sur les in­ves­tis­seurs étran­gers.

« Et si on créait un pro­duit ca­pable de tout faire ? » L’idée est toute simple, as­tu­cieuse et in­édite. Her­vé Guillaume, le P­DG de Fi­na­tech, une en­tre­prise ba­sée à Riom et dé­jà à la pointe grâce à son lu­mi­naire étanche, a mi­sé fort cette fois­ci.

Les ac­ces­soires, point fort de Lig­goo

Il a ima­gi­né une lampe torche qui au­rait de mul­tiples usages et de mul­tiples uti­li­sa­teurs. « Vous avez une fuite d’eau sous un évier, vous vou­lez sor­tir les pou­belles le soir ou faire votre jog­ging et à chaque fois, vous cher­chez une lampe torche. Lig­goo, c’est la lampe qui s’adapte », ex­plique Her­vé Guillaume en pré­sen­tant son pe­tit éclai­rage hexa­go­nal de 35 grammes.

Lan­cé il y a un an, son pro­jet est am­bi­tieux. D’abord parce qu’il est 100 % au­ver­gnat, conçu aux confins du Puy­deDôme et de la Haute­Loire, à Sainte­Flo­rine. Ses com­po­sants sont re­cy­clables, la lampe Lig­goo est re­char­geable par USB en deux heures pour une au­to­no­mie pou­vant al­ler jus­qu’à six heures se­lon le mode d’in­ten­si­té choi­si. Mais ce qui fait l’ori­gi­na­li­té du pro­jet, ce sont sur­ tout les ac­ces­soires qui l’ac­com­pagnent et per­mettent d’at­ta­cher la lampe à n’im­porte quel en­droit : ban­deau, sangle, cro­chet de sus­pen­sion, clip pour les casques de chan­tier et même un adap­ta­teur com­pa­tible avec les élé­ments GoP­ro.

Le pa­ckage de base est ven­du à 49,90 eu­ros, pour l’ins­tant uni­que­ment sur In­ter­net. Car c’est bien là le pro­blème de Fi­na­tech. Les grandes en­seignes fran­çaises de bri­co­lage ou d’équi­pe­ments spor­tifs re­poussent l’échéance pour com­mer­cia­li­ser la lampe au­ver­gnate. « Ces ma­ga­sins nous re­çoivent, nous disent “c’est su­per” mais re­ve­nez quand vous se­rez une marque ! Elles veulent des chi­noi­se­ries alors que le consom­ma­teur non », s’exas­père le P­DG de 58 ans. Son en­tre­prise a in­ves­ti 500.000 eu­ros pour ce pro­jet, alors que seule­ment 25.000 exem­plaires ont été ven­dus en un an. Pour être ren­table, il fau­drait en vendre dix fois plus.

Une pu­bli­ci­té à la té­lé­vi­sion

Alors Her­vé Guillaume a dé­ci­dé de mettre les bou­chées doubles sur la com­mu­ni­ca­tion pour que ce pro­jet in­no­vant connaisse en­fin la lu­mière es­pé­rée.

« Nous avons en­ga­gé une le­vée de fonds de 1,5 mil­lion d’eu­ros et nous pré­pa­rons une cam­pagne de pu­bli­ci­té à la té­lé­vi­sion dé­but 2019. Il nous faut cette no­to­rié­té pour dé­col­ler. » À cô­té, son équipe tra­vaille dé­sor­mais avec l’étran­ger, no­tam­ment en Es­pagne et bien­tôt aux États­Unis.

« On est bien mieux ac­cueillis, ils se posent moins de ques­tions », af­firme Her­vé Guillaume. La start­up rio­moise n’au­ra en tout cas au­cun pro­blème à ré­pondre à la de­mande im­mé­diate, près de 70.000 Lig­goo étant dé­jà en stock. ■

➔ In­fos. Sur le site lig­goo.com.

PHO­TO RI­CHARD BRUNEL

MUL­TI-USAGE. Her­vé Guillaume et son com­mer­cial misent tout sur la com­mu­ni­ca­tion pour que les marques de bri­co­lage et d’équi­pe­ments spor­tifs com­mer­cia­lisent leur lampe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.