■ « C’est fa­cile de ve­nir pleu­rer »

La Montagne (Clermont-Limagne) - - France & Monde -

Après la ca­tas­trophe, nom­breux sont ceux qui dé­noncent des construc­tions en zones inon­dables et l’ur­ba­nisme ram­pant. « C’est fa­cile de ve­nir ai­der, de ve­nir pleu­rer. Il y a des morts mais ça pour­rait être évi­té. Ici après le pont-là, il y a eu de l’eau jus­qu’au toit et on conti­nue à lais­ser construire », ra­conte Ber­na­dette Ex­po­si­to, une re­trai­tée en co­lère, dont la mai­son a été inon­dée. « On ne le sa­vait pas quand on a ache­té en 1999. On a eu une inon­da­tion en 1999 avec 80 cm d’eau. Cette fois, c’est 1,50m », a-t-elle dé­plo­ré. Cer­taines voix dans l’op­po­si­tion se sont éle­vées pour dire que le pré­sident au­rait dû ve­nir plus tôt. Édouard Phi­lippe s’était lui ren­du dès le 15 oc­tobre à Ville­gail­henc, où deux per­sonnes sont dé­cé­dées. « Vous nous avez don­né le sur­saut d’éner­gie qui nous man­quait. On se sent plus Fran­çais que ja­mais. On a sen­ti la so­li­da­ri­té de tout le pays », lui a dit avec émo­tion le maire de Trèbes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.