Vi­sé par une en­quête, un prêtre du Loi­ret se sui­cide

La Montagne (Clermont-Limagne) - - France & Monde - Florent Buis­son florent.buis­[email protected]­tre­france.com

Au dio­cèse d’Or­léans (Loi­ret), ac­teur de­puis plu­sieurs an­nées de la lutte contre la pé­do­phi­lie dans l’Église, la mort tra­gique de Pier­reYves Fu­me­ry, prêtre à Gien (dans l’est du dé­par­te­ment), va mar­quer du­ra­ble­ment les es­prits.

Au­de­là de l’émo­tion qu’elle pro­voque, elle fait en­trer ce su­jet hau­te­ment sen­sible dans une « zone grise ». Le jeune homme de 38 ans, re­trou­vé pen­du ven­dre­di der­nier, n’avait ain­si ja­mais été condam­né ni ac­cu­sé d’avoir com­mis des actes pé­do­philes.

Mais il a été en­ten­du, le 15 oc­tobre, avec le sta­tut de té­moin et non de mis en cause, dans une en­quête ou­verte par la gen­dar­me­rie lo­cale, pour « suspicions d’agression sexuelle ».

Des pa­rois­siens lui re­pro­chaient des « com­por­te­ments in­ap­pro­priés sur des ado­les­cents de 13/14 ans, se­lon l’évêque d’Or­léans, Jacques Bla­quart, qui s’est ex­pri­mé lors d’une confé­rence de presse, hier. Sa proxi­mi­té phy­sique, ses gestes ré­pé­tés, son com­por­te­ment avec une jeune fille en par­ti­cu­lier. Il l’a prise dans ses bras, l’a rac­com­pa­gnée plu­sieurs fois en voi­ture ».

Les pa­rois­siens ont donc aler­té la cel­lule « d’écoute des bles­sures » du dio­cèse, le 7 sep­tembre, en­traî­nant une en­quête des ser­vices so­ciaux et des gen­darmes.

Au­cune in­frac­tion pé­nale

Le pro­cu­reur de Mon­tar­gis, Loïc Abrial, confirme de son cô­té qu’une en­quête a été ou­verte le 21 sep­tembre pour « suspicions d’agression sexuelle sur mi­neur de moins de 15 ans », mais qu’elle n’a pas éta­bli d’in­frac­tions pé­nales, d’agres­sions ou de vio­lences. C’est pour ce­la que le prêtre avait été en­ten­du sous le sta­tut de té­moin et qu’au­cune pour­suite n’a été or­don­née.

Avant de se don­ner la mort, le père Pierre­Yves Fu­me­ry a lais­sé des écrits, dans les­quels il « de­mande par­don pour n’avoir pas vu que ces gestes n’étaient pas ap­pro­priés », se­lon le dio­cèse d’Or­léans.

Mais « au­cun élé­ment du dos­sier ne per­met de dire que son geste est lié à l’en­quête », conclut le pro­cu­reur de Mon­tar­gis. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.