Les en­sei­gnants contre les sup­pres­sions de postes

Syn­di­cats et mi­nis­tère di­vergent sur la par­ti­ci­pa­tion.

La Montagne (Clermont-Limagne) - - La Une - Cé­cile Ber­gou­gnoux ce­cile.ber­gou­[email protected]­tre­france.com

Ils étaient 700, hier ma­tin, dans les rues de Cler­montFer­rand. Des en­sei­gnants pour l’es­sen­tiel. Et le mou­ve­ment de grève, à l’ap­pel uni­taire des syn­di­cats, a été sui­vi. Par­ti­cu­liè­re­ment dans le se­cond de­gré.

Un ap­pel uni­taire à la grève dans l’Édu­ca­tion na­tio­nale, ce n’était pas ar­ri­vé de­puis 2011. Au­tant dire que la grogne est as­sez gé­né­rale.

Hier, la ma­ni­fes­ta­tion, forte de quelque 700 per­son­nels de l’Édu­ca­tion na­ tio­nal, est par­tie de la place Del­lile, à Cler­montFer­rand, vers 10 h 30, di­rec­tion le rec­to­rat. Où, un peu après mi­di, le rec­teur et le se­cré­taire gé­né­ral de l’aca­dé­mie de Cler­mont­Fer­rand ont re­çu une dé­lé­ga­tion de sept or­ga­ni­sa­tions syn­di­cales re­pré­sen­ta­tives.

Les syn­di­cats FSU, UN­SA, Sgen CFDT, SNALC, CGT Éduc’ac­tion, Sud Édu­ca­tion, UNL et Unef de­mandent « l’ar­rêt des sup­pres­sions de pos­ tes et la créa­tion de postes, l’aban­don du pro­jet de fu­sion des aca­dé­mies, la re­va­lo­ri­sa­tion des sa­laires ».

L’ap­pel à la grève a éga­le­ment été sui­vi, à peu près 10 %, comme dans le reste de l’Hexa­gone (lire par ailleurs). Et par­ti­cu­liè­re­ment dans le se­cond de­gré, où la ré­forme du ly­cée a du mal à pas­ser. « La baisse des heures d’en­sei­gne­ment gé­né­ral dans les ly­cées pro­fes­sion­nels va avoir des consé­quences dé­sas­treuses », in­sistent Sté­pha­nie, Kim et Ké­vin, en­sei­gnants en ges­tion ad­mi­nis­tra­tion et lettres his­toires, en ly­cée pro­fes­sion­nel à Cler­mont­Fer­rand.

Les classes ne se­ront plus dé­dou­blées

« Nous ac­cueillons jus­te­ment des jeunes qui ont des dif­fi­cul­tés en fran­çais et en maths, et l’on nous de­mande de di­vi­ser le nombre d’heures de ces cours par deux. Que va­ton faire de ces élèves ? Ils n’au­ront plus au­cune culture gé­né­rale. Alors que l’on veut tra­vailler sur le dé­ve­lop­pe­ment de leur sens cri­tique. Ce n’est pas co­hé­rent. »

Pour Claire et Ju­lie, en­sei­gnantes en fran­çais et his­toire et géo­gra­phie en ly­cée à Cler­mont­Fer­rand, « nous avons dé­jà 36 élèves par classe, et ce­la ne va pas s’amé­lio­rer avec les sup­pres­sions de postes an­non­cées. Ce­la pa­raît peu, 2.650 au ni­veau na­ tio­nal, mais en fait nous sommes tous concer­nés de près. La sup­pres­sion d’heures, no­tam­ment pour les dé­dou­ble­ments de classe, n’a pas d’autres ob­jec­tifs que de faire des éco­no­mies ».

Dans l’aca­dé­mie de Cler­mont­Fer­rand, a cal­cu­lé Pa­trick Le­brun, se­cré­taire aca­dé­mique du SnesF­su, « en­vi­ron cin­quante postes pour­raient être sup­pri­més à la ren­trée 2019 ». ■

PHO­TO PIERRE COUBLE

CLER­MONT-FER­RAND. Quelque 700 per­son­nels de l’Édu­ca­tion na­tio­nale ont ma­ni­fes­té, hier, contre les sup­pres­sions de postes, les baisses de sa­laire, la ré­forme du ly­cée…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.