Bon­jour World ou l’am­bi­tion mul­ti­lingue

■ Le centre d’ap­pren­tis­sage ILS Langues, à Cler­mont­Fer­rand, a chan­gé de di­ri­geants et de nom

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Les mardis de l'économie - Pa­trice Cam­po pa­trice.cam­[email protected]­tre­france.com

Nou­veaux di­ri­geants en juillet, nou­veau nom en oc­tobre. L’ins­ti­tut de langues ILS est de­ve­nu Bon­jour World et veut es­sai­mer bien au-de­là de sa base cler­mon­toise.

Dans ce centre d’ap­pren­tis­sage de langues, les di­ri­geants parlent vo­lon­tiers an­glais entre eux, et pas seule­ment pour se fondre dans leur nou­veau dé­cor.

Tho­mas Flau­raud et son épouse an­glo­belge Me­lis­sa, na­tu­rel­le­ment bi­lingue, ont re­pris en juillet ILS Langues, l’ins­ti­tut ba­sé rue Marx­Dor­moy, à Cler­mont­Fer­rand.

Le dé­but d’une nou­velle vie pour le couple, qui avait fait ses classes dans les ventes et mar­ke­ting pour lui (no­tam­ment dans le groupe fa­mi­lial Flau­ raud, ra­che­té en 2016 par GPA Mo­tors), dans la com­mu­ni­ca­tion pour elle, d’abord à Shan­ghai puis à Lyon.

Tho­mas (39 ans) et Me­lis­sa (37 ans) sont re­ve­nus en Au­vergne de­puis six ans et ont sai­si l’op­por­tu­ni­té de ra­che­ter cette en­tre­prise de for­ma­tion en langues créée en 1992, bien ins­tal­lée et saine.

« La so­cié­té, qui avait ob­te­nu des cer­ti­fi­ca­tions de for­ma­tions qua­li­fiantes en 2008 et créé par la suite des pla­te­formes d’ap­pren­tis­sage via In­ter­net, a connu une belle pro­gres­sion de son chiffre d’af­faires (un mil­lion d’eu­ros) ces trois der­nières an­nées en se tour­nant da­van­tage vers les for­ma­tions in­di­vi­duelles », dé­taille Tho­mas Flau­raud.

Phi­lippe, l’un des sta­giaires, qui a dé­ci­dé d’uti­li­ser son compte per­son­nel de for­ma­tion pour ap­prendre si­mul­ta­né­ment l’an­glais, l’al­le­mand et l’es­pa­gnol, est un exemple de ce mar­ché im­mense. « Seuls 3 % des gens uti­lisent les heures de ce compte et les règles d’uti­li­sa­tion vont chan­ger au 1er jan­vier 2019 », ajoute Me­lis­sa Flau­raud, qui voit ce chan­ge­ment comme « un ac­cé­lé­ra­teur » au­quel l’en­tre­prise va de­voir s’adap­ter, via un meilleur ré­fé­ren­ce­ment, une trans­for­ma­tion di­gi­tale ac­ cé­lé­rée et un gros ef­fort mar­ke­ting. D’où le chan­ge­ment de nom opé­ré en oc­tobre, ILS Langues de­ve­nant Bon­jour World. « Ce nom tra­duit notre mul­ti­lin­guisme et l’ou­ver­ture que nous sou­hai­tons don­ner à l’en­tre­prise », ex­plique la di­ri­geante.

Sur un mar­ché glo­bal qui pèse quelque 450 mil­lions d’eu­ros dans l’Hexa­gone, cap­té à 60 % par les gros ac­teurs pu­blics ou pri­vés, les in­dé­pen­dants ont une carte à jouer que Tho­mas Flau­raud dé­cline ain­si : « Nous al­lons pour­suivre le dé­ve­lop­pe­ment du B2C, via les for­ma­tions in­di­vi­duelles et, tout en gar­dant notre an­crage lo­cal, déve­ lop­per des an­tennes as­so­ciées. L’ob­jec­tif est de dis­po­ser d’un maillage d’une quin­zaine de sites dans les grandes villes et de de­ve­nir un ac­teur na­tio­nal d’ici 2025. »

Un ac­teur qui mi­se­ra, aus­si, sur le ser­vice aux en­tre­prises. « Nous n’avons pas en­core la brique “Aide à l’ex­port” mais nous ai­me­rions l’ap­por­ter bien­tôt. Et nos for­ma­tions com­portent une di­men­sion cultu­relle, un sa­voir être, qui est sou­vent aus­si pré­pon­dé­rant dans les re­la­tions d’af­faires. »

En at­ten­dant, Bon­jour World va aus­si soi­gner sa vi­trine, en re­loo­kant les lo­caux cler­mon­tois, au prin­temps pro­chain. ■

L’im­mense mar­ché des for­ma­tions in­di­vi­duelles

PHO­TOS JEAN-LOUIS GORCE

DÉ­VE­LOP­PE­MENT. Bon­jour World va conti­nuer d’ex­plo­rer le po­ten­tiel des for­ma­tions in­di­vi­duelles tout en mi­sant sur le ser­vice aux en­tre­prises.

NOU­VEAU. ILS Langues est de­ve­nu Bon­jour World, sous l’im­pul­sion de Me­lis­sa et Tho­mas Flau­raud, di­ri­geants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.