Pri­son ferme pour avoir « pour­ri » une soi­rée étu­diante

■ Deux Cler­mon­tois condam­nés pour un vol de por­table et des vio­lences dans un bar cler­mon­tois

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Puy-de-dôme Actualité - Sté­phane Bar­noin

Ces deux-là ne se quittent plus. Même âge. Même sor­ties. Et même par­cours ju­di­ciaire.

Le duo est in­car­cé­ré de­puis dé­but juillet, pour une af­faire d’ex­tor­sion et d’en­lè­ve­ment qui lui a va­lu une pre­mière com­pa­ru­tion de­vant le tri­bu­nal, aus­si­tôt sui­vie d’une pre­mière peine de pri­son ferme. Mer­cre­di der­nier, ces Cler­mon­tois de 19 ans ont été ex­traits de leur cel­lule et à nou­veau conduits dans le box, côte à côte, pour ré­pondre de faits com­mis le 15 mars der­nier.

En cause : une équi­pée com­ mune dans un bar de la place de la Vic­toire, où une soi­rée étu­diante était or­ga­ni­sée. Après s’être « in­crus­tés » dans l’éta­blis­se­ment, les deux aco­lytes avaient je­té leur dé­vo­lu sur une par­ti­ci­pante à la fête. L’un d’eux était par­ve­nu à sub­ti­li­ser le té­lé­phone de la jeune femme, en lui glis­sant les mains sur les hanches, et à trans­mettre dis­crè­te­ment l’ap­pa­reil à son com­parse.

« C’est moi qui ai dé­ro­bé le por­table. J’avais bu, je sais même pas pour­quoi j’ai fait ça. Fran­che­ment, j’ai pas d’ex­pli­ca­ tion », ba­fouille l’in­té­res­sé. Le lar­cin crée iné­vi­ta­ble­ment des re­mous dans le bar. Lorsque la gé­rante dé­cide d’ap­pe­ler la po­lice, le com­plice du vo­leur vient la me­na­cer avec une lampe torche « ta­ser », ca­pable d’en­voyer des im­pul­sions élec­triques.

« Je l’ai sor­tie de ma sa­coche, c’est vrai, mais sans l’in­ten­tion de m’en ser­vir. C’était juste pour me dé­fendre. En face de nous, ils étaient cin­quante ! », tente de jus­ti­fier le se­cond pré­ve­nu, lui aus­si bien in­ca­pable d’ex­pli­quer son com­por­te­ment ce soir­là. « Donc pour ré­su­mer, vous avez eu un be­soin su­bit de pour­rir la soi­rée de ces étu­diants et de com­mettre des in­frac­tions sans même sa­voir pour­quoi », coupe le pré­sident, Sé­bas­tien Pom­pey.

Le ma­gis­trat dé­cide en consé­quence de pro­lon­ger le sé­jour des deux jeunes ma­jeurs der­rière les bar­reaux. Ils sont re­con­nus cou­pables et condam­nés res­pec­ti­ve­ment à deux et trois mois d’em­pri­son­ne­ment ferme. ■

PHO­TO P. COUBLE

BAR. Les faits s’étaient dé­rou­lés place de la Vic­toire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.