Chartres dit non à 2.000 em­plois

■ Le maire re­fuse l’im­plan­ta­tion d’un géant du e­com­merce sur une pla­te­forme lo­gis­tique de 20 hec­tares

La Montagne (Clermont-Limagne) - - France & Monde Actualités - Sé­bas­tien Cou­ra­tin se­bas­tien.cou­ra­[email protected]­tre­france.com

Au nom de « l’équi­libre so­cio­lo­gique et dé­mo­gra­phique » du ter­ri­toire, JeanPierre Gorges, maire de Chartres, re­fuse l’ins­tal­la­tion d’un géant du e-com­merce, qui pro­met 2.000 em­plois. Mais qui re­fuse d’être ac­cueilli quelques ki­lo­mètres plus loin, à Dreux.

Est­il pos­sible de re­fu­ser l’ap­port de 2.000 em­plois, quand le pays est gan­gre­né de­puis des dé­cen­nies par un chô­mage de masse struc­tu­rel (9,3 % en sep­tembre 2018). Pour Jean­Pierre Gorges, maire de Chartres (Eure­et­Loir) de­puis 2001, et pré­sident d’ag­glo­mé­ra­tion de Chartres Mé­tro­pole, la ré­ponse est oui.

« On ne crache pas sur 2.000 em­plois »

Au prin­temps, l’élu (DVD) a re­fu­sé l’im­plan­ta­tion, dans cette ville de 40.000 ha­bi­tants, d’un géant du e­com­merce, con­cur­rent d’Ama­zon. Ce mas­to­donte du com­merce sur In­ter­net sou­hai­tait im­plan­ter une pla­te­forme lo­gis­tique, spé­cia­li­sée dans l’ac­ti­vi­té de pi­cking (pré­pa­ra­tion de com­mandes), en an­non­çant la créa­tion de 2.000 em­plois.

In­té­res­sé par une friche de 20 hec­tares, si­tuée à proxi­mi­té de l’au­to­route A11, et de l’A154, en pro­jet, à moins d’une heure de Pa­ris, cet ac­teur du e­com­merce s’est rap­pro­ché de l’ag­glo­mé­ra­tion char­traine du­rant sa phase de pros­pec­tion. La fin de non­re­ce­voir du maire de Chartres a sus­ci­té l’in­di­gna­tion de plu­sieurs res­pon­sables po­li­tiques, no­tam­ment Guillaume Kas­ba­rian (LREM), dé­pu­té de Chartres, pour le­quel « on ne crache pas sur 2.000 em­plois ».

Mais le maire de Chartres ne sou­haite pas qu’une pla­te­forme lo­gis­tique, uni­que­ment tour­née vers une ac­ti­vi­té de pi­cking s’im­plante sur le bas­sin d’em­ploi char­train. Il l’as­sume et le jus­ti­fie. « C’est une ques­tion d’équi­libre. Chartres est et doit res­ter une ville de pro­vince. Une telle im­plan­ta­tion se­rait pré­ju­di­ciable à l’équi­libre so­cio­lo­gique et dé­mo­gra­phique de notre ag­glo­mé­ra­tion. »

Se­lon lui, ce ne sont pas tant « la consom­ma­tion d’es­paces éco­no­miques » et la pré­sence de « 50.000 vé­hi­cules/jour » qui posent le plus pro­blème, mais la na­ture de l’ac­ti­vi­té, « dé­pour­vue de va­leur ajou­tée », et des em­plois qui vont avec, « peu qua­li­fiés », donc sus­cep­tibles « d’at­ti­rer de nou­veaux ha­bi­tants qui vont mo­di­fier la struc­ture de la po­pu­la­tion ».

Pour lui, une ville comme Chartres doit pou­voir « choi­sir ses en­tre­prises » et fer­mer la porte à celles qui pour­raient « dé­sta­bi­li­ser l’équi­libre de son bas­ sin éco­no­mique. »

À Chartres, le taux de chô­mage est sta­bi­li­sé de­puis plu­sieurs mois au­tour de 8,3 % et in­fé­rieur à la moyenne de l’Eure­et­Loir (aux en­vi­rons de 9 %). Pour ré­duire le nombre de de­man­deurs d’em­ploi, le maire pré­fère rendre le bas­sin d’em­ploi at­trac­tif « pour ceux qui tra­vaillent à Pa­ris. Ce n’est pas avec ce type de pro­jet que nous al­lons les ra­me­ner. Nous pré­fé­rons dé­ve­lop­per une va­rié­té d’em­plois, avec un tis­su so­cio­lo­gi­que­ment équi­li­bré. »

Le maire de Chartres re­doute éga­le­ment qu’une telle im­plan­ta­tion ne soit pas pé­renne : « Ce type d’en­tre­prise s’ins­talle très ra­pi­de­ment et peut re­par­tir tout aus­si fa­ci­le­ment, en lais­sant der­rière elle les em­ployés sur le car­reau ».

Pour au­tant, il a trans­mis l’in­for­ma­tion à Gé­rard Ha­mel, son ho­mo­logue (LR) de Dreux, au nord du dé­par­te­ment, proche aus­si des grands axes et dis­po­sant du po­ten­tiel de maind’oeuvre. Mais c’est l’en­tre­prise, cette fois, qui a dit non. Et, cette fois, « sans ex­pli­ca­tion », re­grette Gé­rard Ha­mel. ■

« Pré­ju­di­ciable à l’équi­libre so­cio­lo­gique et dé­mo­gra­phique »

EM­PLA­CE­MENT. Ce géant du e-com­merce sou­hai­tait s’im­plan­ter au coeur de cette zone d’ac­ti­vi­tés si­tuée au nord-est de Chartres, à proxi­mi­té d’un échan­geur au­to­rou­tier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.