Un Mont­lu­çon­nais en Ligue 1 de foot­ball

■ Il gère les ré­seaux du cham­pion­nat et de la Coupe de la ligue

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Région Actualité - Luc Barre

Il est – et de loin – le Bour­bon­nais le plus sui­vi sur les ré­seaux so­ciaux. L’une des per­son­na­li­tés phares de la Ligue 1 de foot­ball. Avec plus de 241.000 « fol­lo­wers » sur Twit­ter, son compte dé­passe ceux des joueurs du PSG comme Ra­biot (70.000), Kim­pempe (146.000) ou Thia­go Sil­va (157.000).

Lui, c’est Ni­co­las Guille­mart, Mont­lu­çon­nais de 31 ans : « Je suis le com­mu­ni­ty ma­na­ger de la LFP, la Ligue de foot­ball pro­fes­sion­nelle ». En fran­çais dans le texte, il gère les comptes Fa­ce­book, Twit­ter ou Ins­ta­gram des cham­pion­nats de France de pre­mière (L1) et deuxième (L2) di­vi­sions, ain­si que ceux de la Coupe de la Ligue. « Donc, si vous voyez des bê­tises écrites, c’est moi ».

Com­ment ce na­tif de Mont­lu­çon, qui a étu­dié à Cler­mont en Staps, puis à Pa­ris dans une école de com­merce spé­cia­li­sée en sport, en est­il ar­ri­vé là ? « J’ai d’abord été l’at­ta­ché de presse du skip­per Ar­mel Le Cléac’h, de 2012 à 2017 », dé­voile ce­lui qui a joué vingt­quatre ans à feue l’EDSM. « Puis, en dé­cembre der­nier, j’ai été dé­bau­ché par la Ligue de foot­ball. Le foot, c’est une re­li­gion pour moi. Ce nou­veau poste me per­met de voir l’en­vers du dé­cor ».

Ni­co­las Guille­mart n’ou­blie pour­tant pas ses pre­mières amours. « J’étais triste de quit­ter toute l’équipe du ba­teau Banque Po­pu­laire et eux dé­çus de me voir par­tir. Mais Ar­mel Le Cléac’h connaît ma pas­sion pour le foot, donc il a com­pris », glisse ce sup­por­ter de l’En Avant Guin­gamp.

Obli­gé de vivre à Pa­ris

Fi­ni la mer, re­tour sur terre. Et plus pré­ci­sé­ment sur les pe­louses de L1. « Les week­ends, je fais vivre en live les matchs sur les dif­fé­rents ré­seaux so­ciaux de la Ligue. Je re­laye les buts, les belles ac­tions, les sta­tis­tiques… Et, en se­maine, on est plus sur des ar­ticles de pré­sen­ta­tion des ren­contres, des por­traits de joueurs ou ana­lyses in­fo­gra­phiques ».

Sans short ni cram­pons, mais avec cla­vier et sou­ris d’or­di­na­teur, Ni­co­las Guille­mart est ain­si, lui aus­si, l’un des ani­ma­teurs des matchs du week­end. Au même titre qu’un Ney­mar ou un Mbap­pé. « C’est une su­per évo­lu­tion pro­fes­sion­nelle. Pour moi, c’est gé­nial », s’en­thou­siasme­t­il. « Le seul in­con­vé­nient c’est que ce­la m’oblige à vivre sur Pa­ris ».

Car, oui, le Bour­bon­nais reste pro­fon­dé­ment at­ta­ché à sa terre na­tale. « L’Au­vergne c’est la plus belle ré­gion de France ! J’ai toute ma fa­mille à Mont­lu­çon. J’y re­viens une fois par mois en­vi­ron. J’ai même l’ap­pli­ca­tion de La Mon­tagne sur mon té­lé­phone », sou­rit Ni­co­las. De là à en­vi­sa­ger un re­tour aux sources ? « Si une équipe de foot pro se monte sur Mont­lu­çon et qu’elle re­cherche un com­mu­ni­ty ma­na­ger, je suis par­tant ». Voi­là qui se­rait un sa­cré trans­fert. ■

PHO­TO DROITS RÉ­SER­VÉS

IN­TER­NET. Ni­co­las gère les comptes Twit­ter, Fa­ce­book et Ins­ta­gram du cham­pion­nat de France.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.