L’his­toire conti­nue, na­tu­rel­le­ment

■ Sur le site des Sources, sa­me­di, à par­tir de mi­di

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Sports Auvergne - Jean-Phi­lippe Béal

Le cap de sa 60e al­lé­gre­ment fran­chi, le doyen des cross fran­çais est de nou­veau au ren­dez-vous, sa­me­di, pour une édi­tion 2018 tout aus­si pro­met­teuse que ses de­van­cières.

Pas­sé l’an­ni­ver­saire de la 60e, les or­ga­ni­sa­teurs du Cross de Volvic abordent l’édi­tion 2018 avec tou­jours la même phi­lo­so­phie.

Celle qui, l’an pas­sé, aux fes­ti­vi­tés « tape à l’oeil » n’ayant que peu de rap­port avec la pas­sion qui les anime d’ex­po­ser au mieux une dis­ci­pline dans ce qu’elle a de clas­sique, les avait conduits à pré­fé­rer la mé­moire, l’hom­mage à ses grands ac­teurs.

Et à ho­no­rer ain­si huit de ses an­ciens vain­queurs, hommes et femmes confon­dus dans les mêmes sou­ve­nirs brû­lants de joutes em­plies de sel comme de gel, de so­leil comme de boue, de ge­noux pe­lés sur les cailloux…

Mais sa­chant, aus­si, ser­vir les ac­teurs et ac­trices d’au­jourd’hui pour qu’à leur tour ils marquent de leurs pointes l’his­toire du lieu.

Il est par­fois des an­ni­ver­saires pré­textes à l’en­tame d’un nou­veau cycle, d’un re­bond. Au Volvic, point de tout ce­la : en 2018, on conti­nue. Sim­ple­ment. Na­tu­rel­le­ment.

Alors, va pour la 61e ! Où, pour la do­ter, comme ses de­van­cières, d’un par­rain, on ar­rive à sé­duire une va­leur ac­com­plie de l’ath­lé­ tisme, en l’oc­cur­rence Chris­tophe Le­maitre… d’un simple coup de fil.

Ful­gu­rant sur la ligne droite et le vi­rage unique, mais avouant ne s’être plus ris­qué aux boucles tor­tueuses et glis­santes de la spé­cia­li­té de­puis le col­lège, Chris­tophe Le­maitre, comme il l’a confié à La Mon­tagne dans une lon­ gue in­ter­view à pa­raître de­main, ne boude pas son plai­sir d’être là. Comme avant lui, une Pé­rec, un Dia­ga­na, un La­ville­nie. Parce que, et sans mau­vais jeu de mots : ça coule de source.

Sur le ter­rain, sa­me­di à par­tir de mi­di, on ver­ra si ça coule, ça glisse, ça chute, ça neige, ça pleut ou ça brille. Car le Volvic, on le sait, c’est tout ce­la, mê­lé, ma­rié, et par­fois en une seule et même après­mi­di.

Avec Chris­tophe Le­maitre en par­rain

Mais on est sûr que ce se­ra pour tous. Les jeunes, les très jeunes, les dé­bu­tants, les en­tre­prises, les es­poirs, les se­niors aguer­ris comme, les « V » ou « M », 1, 2, 3 ou 4, peu­têtre d’un autre âge pour plein de choses mais tou­jours là, en tout cas, lors­qu’il s’agit d’en­fi­ler un maillot, un short, de chaus­ser des pointes (ou pas) et de s’élan­cer sur la ligne droite her­beuse du dé­part du site des Eaux.

Où, cette an­née, dans la vo­lon­té de s’ou­vrir aux dis­ci­plines voi­sines, on y trou­ve­ra même des mar­cheurs. Nor­diques. Une ani­ma­tion comme… marche d’ac­cès à la pra­tique de l’ath­lé­tisme au sens large. Ce que le Stade Cler­mon­tois et le Volvic ont tou­jours vou­lu ser­vir au mieux. ■

PHO­TO FRAN­CIS CAMPAGNONI

DÉ­PARTS. Du monde, tou­jours, de tous les âges.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.