Tou­jours la même his­toire

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Vie Rurale - D.D.

L’his­toire des cé­pages mo­destes est l’énième épi­sode de l’équi­pée sau­vage de l’agri­cul­ture fran­çaise post Deuxième guerre mon­diale. Pour l’ori­gi­na­li­té, il fau­dra re­pas­ser. Le scé­na­rio est tou­jours le même : les cé­pages éra­di­qués à la serpe pour lais­ser la place à des va­rié­tés qui font pis­ser la vigne et stan­dar­disent les sa­veurs. Un autre exemple ? Les races lai­tières ou à viande pas as­sez pro­duc­tives ? Rayées de la carte. Ou presque. Sa­cri­fiées sur l’au­tel du pro­duc­ti­visme, de la sou­ve­rai­ne­té ali­men­taire. Les grands pla­ni­fi­ca­teurs ont joué aux ap­pren­tis sor­ciers. Si la France mange de­puis à sa faim, elle a aus­si lais­sé sur le bord de la route une par­tie de son pa­tri­moine. Une uni­for­mi­sa­tion à marche for­cée que cer­tains vi­gne­rons ont le bon de goût de com­battre avec le ta­lent des vi­sion­naires. Car l’époque a chan­gé et les han­di­caps d’hier sont les atouts d’au­jourd’hui.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.