L’heure est aux in­ter­ro­ga­tions

La Montagne (Clermont-Métropole) - - Région Actualité - Ch­ris­tian Lefèvre

Une au­top­sie a été pra­ti­quée, hier, sur le corps du sep­tua­gé­naire dé­cou­vert mar­di après-mi­di dans le coffre de sa voi­ture sta­tion­née dans le quar­tier SaintJacques, à Cler­mont-Fer­rand.

Beau­coup de ques­tions. Et en­core très peu de ré­ponses. L’en­quête de fla­grance confiée mar­di aux po­li­ciers du SRPJ de Cler­mont­Fer­rand après la dé­cou­verte du corps de Djel­loul Boud­je­ma, 78 ans, dans le coffre de son Opel Cor­sa, sta­tion­née au bas d’une pe­tite ré­si­dence sans his­toires du quar­tier Saint­Jacques (notre édi­tion d’hier), pour­rait être longue.

Une au­top­sie a été pra­ti­quée hier

S’il semble d’ores et dé­jà éta­bli que des coups très vio­lents ont été por­tés à la tête de la vic­time – avec un ob­jet res­tant à iden­ti­fier – les ré­sul­tats de son au­top­sie, pra­ti­quée hier après­mi­di à l’ins­ti­tut mé­di­co­lé­gal cler­mon­tois, de­vront être com­plé­tés par d’autres ana­lyses et exa­mens, a pré­ci­sé hier soir le par­quet. Ce der­nier avait in­di­qué, dès mar­di après­mi­di, que « la piste cri­mi­nelle est pri­vi­lé­giée ».

Reste à sa­voir main­te­nant quand et où Djel­loul Boud­je­ma – dont le der­nier do­mi­cile connu se si­tuait dans le quar­tier de la gare de Cler­mont – a été tué. Et sur­tout par qui et pour quelles rai­sons…

Le lourd ca­sier ju­di­ciaire de la vic­time n’est pas un mys­tère. Condam­né à vingt­quatre re­prises, en­ tre 1970 et 2013, no­tam­ment dans des af­faires de tra­fic de stu­pé­fiants, le sep­tua­gé­naire a­t­il été rat­tra­pé par son tu­mul­tueux pas­sé ? Ou par des évé­ne­ments beau­coup plus ré­cents ?

Son ou ses meur­triers ont­ils vou­lu faire « pas­ser un mes­sage » en aban­don­nant son corps à un en­droit et dans des condi­tions où ils sa­vaient sans doute qu’il se­rait ra­pide­ ment et fa­ci­le­ment dé­cou­vert ? Vo­lon­tai­re­ment ou non, ils n’ont, semble­t­il, pas vrai­ment cher­ché à le faire dis­pa­raître...

Même s’il est pré­ma­tu­ré d’éta­blir un lien for­mel entre la longue his­toire ju­di­ciaire de la vic­time et sa mort bru­tale, l’hy­po­thèse d’un rè­gle­ment de comptes est évi­dem­ment dans tous les es­prits. Mais elle n’est peut­être pas la seule. ■

PHOTO FRED MAR­QUET

CLER­MONT-FER­RAND. C’est dans le coffre de cette Opel Cor­sa verte, lais­sée au pied de cet im­meuble de la rue Che­vreul, dans le quar­tier Saint-Jacques, que le corps du sep­tua­gé­naire a été dé­cou­vert, mar­di après-mi­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.