« Les en­fants ne sont plus seuls »

Acte Au­vergne or­ga­nise des ani­ma­tions au ser­vice can­cé­ro­lo­gie

La Montagne (Clermont-Métropole) - - Clermont Vivre Sa Ville - Es­telle Lé­vêque lo­cale@cen­tre­france.com

L’as­so­cia­tion Acte Au­vergne or­ga­nise des ani­ma­tions au sein du ser­vice can­cé­ro­lo­gie pédiatrique du centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire Es­taing à Cler­mont-Fer­rand.

Il y a 60 nou­veaux en­fants at­teints de cancer ou de leu­cé­mie en Au­vergne chaque an­née. Au to­tal, près de 200 en­fants cô­toient le ser­vice de can­cé­ro­lo­gie pédiatrique du CHU Es­taing. « Ce ne sont pas des trai­te­ments qui durent trois se­maines, alors nous avons dé­ci­dé de les ai­der dans ce com­bat face à la ma­la­die », ex­plique Jacques Meu­nier, pré­sident de l’as­so­cia­tion.

Se concer­ter avec l’hô­pi­tal

Cha­cun sa place. Si l’hô­pi­tal se charge de soi­gner les en­fants, Acte Au­vergne les aide à rompre l’iso­le­ment. « Nous or­ga­ni­sons des ac­tions avec une conteuse, une plas­ti­cienne et un mu­si­cien au sein même de l’hô­pi­tal », ajoute le pré­sident de l’as­so­cia­tion.

Acte Au­vergne a, no­tam­ment, amé­lio­ré la salle d’ac­ti­vi­tés du ser­vice hos­ pi­ta­lier. Il y a dé­sor­mais pos­si­bi­li­té pour les en­fants de man­ger en­semble et de se re­joindre pour faire du sport sous la res­pon­sa­bi­li­té d’un ki­né­si­thé­ra­peute.

L’es­pace réservé aux pa­rents a, lui aus­si, été ré­amé­na­gé. « Il est aus­si im­por­tant d’in­té­grer les pa­rents et les frères et soeurs dans ce com­bat », pour­suit Jacques Meu­nier. Une sor­tie au zoo de Beau­val est pré­vue, toute la fa­mille est donc in­vi­tée gra­tui­te­ment. Une ma­nière de « voir leur en­fant sou­riant et oc­cu­pé », se­lon Jacques Meu­nier.

Pour les ado­les­cents, c’est dif­fé­rent : « Ils se re­trouvent entre eux. Der­niè­re­ment ils sont al­lés au kar­ting », dé­taille le pré­sident.

Le der­nier voyage au­quel ont eu droit les en­fants et ado­les­cents de l’as­so­cia­tion est un sé­jour de trois jours au bord de la mer. « Les fa­milles dis­cutent plus, elles ne se sentent plus seules dans leurs com­bats », conclue Jacques Meu­nier.

Le pro­jet à ve­nir est la dé­co­ra­tion du ser­vice par des ar­tistes. Il y au­ra donc plus de cou­leurs et de gaie­té dans les cou­loirs dès la fin de l’an­née. ■

➔ Pra­tique. Toutes les in­for­ma­tions sur l’as­so­cia­tion sur www.acte-au­vergne.fr

ARCHIVES F.-X. GUTTON

INI­TIA­TION. Les en­fants ma­lades ver­ront leur ser­vice égayé par des ar­tistes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.