Une an­née grise dans les salles noires

Faute de grands films et frei­nées par les Gilets jaunes, les 48 salles cler­mon­toises n’ont pas fait le plein

La Montagne (Clermont-Métropole) - - Clermont Vivre Sa Ville - Ar­naud Ver­net ar­naud.ver­[email protected]­tre­france.com

An­née en de­mi-teinte dans les ci­né­mas cler­mon­tois, avec quelques ré­jouis­santes spé­ci­fi­ci­tés lo­cales !

2018 ne res­te­ra pas dans les mé­moires du cinéma. En France comme en Au­vergne, l’an­née res­te­ra mar­quée par une baisse des en­trées (de 209,5 mil­lions en 2017 à 200,5 mil­lions) et une cer­taine mo­ro­si­té. Au­cun film, fran­çais ou étran­ger, n’au­ra mar­qué l’an­née.

Les quatre pre­miers films du box­of­fice fran­çais se tiennent en ef­fet dans un mou­choir de poche, sous la barre des 6 mil­lions d’en­trées : l’ani­ma­tion Dis­ney Les In­des­truc­tibles 2 (5,8 mil­lions), Les Tuche 3 (5,7 mil­lions), La Ch’tite Fa­mille (5,6 mil­lions), et Aven­gers (5,1 mil­lions).

Très loin de Ti­ta­nic !

Pour rap­pel Ti­ta­nic, en 1997 avait fait 21,7 mil­lions d’en­trées ; Bien­ve­nue chez les Ch’tis, en 2008, 20,5 mil­lions et In­tou­chables en 2011, 19,5 mil­lions. Des suc­cès qui se sont dé­cli­nés à Cler­mont comme ailleurs… par­fois dans un ordre dif­fé­rent (Au Paris, c’est Aven­gers qui dé­croche la 1re place de­vant Les Ani­maux fan­tas­tiques, Le Grand Bain, Bo­he­mian Rap­so­dy et Les In­des­truc­tibles).

Cler­mont, pour­tant, cultive une cer­taine dif­fé­rence, no­tam­ment avec l’ar­ri­vée en mai 2017 d’un nou­veau cinéma à l’en­trée nord de la ville. Alors que l’en­semble des ci­né­mas de France et d’Au­vergne an­noncent des baisses en 2018, le Val Are­na se fé­li­cite, lui, de dé­buts pro­met­teurs : « + 35 % en 2018 » an­nonce son di­rec­teur Mathieu Po­ly­ga­ré et qui au­ra, de sur­croît, moins souf­fert du phé­no­mène des Gilets jaunes que ses concur­rents.

Une an­née ci­né­ma­to­gra­phique en de­mi­teinte donc, à Cler­mont­Fer­rand, avec un autre phé­no­mène lo­cal à mille lieues des block­bus­ters dif­fu­sés par­tout : la pe­tite salle du Rio au­ra, pour sa part, pour­sui­vi son bon­homme de che­min. Mar­qué, en 2018, par le suc­cès de sa se­maine du cinéma ita­lien et de quatre documentaires : Libre de Mi­chel Toes­ca, qui ra­conte le com­bat de Cé­dric Her­rou en fa­veur des ré­fu­giés ; L’in­sou­mis de Gilles Per­ret sur Jean­Luc Mé­len­chon : I’m not your Ne­gro de Raoul Peck sur l’écri­vain James Bald­win et Voyage en pleine conscience de Max Pugh et Marc J. Fran­cis sur la com­mu­nau­té boud­dhiste du vil­lage des Pru­niers… et qui dé­montre que, quand on cherche la di­ver­si­té, on la trouve ! ■

Les quatre pre­miers films dans un mou­choir de poche

PHOTO D’ARCHIVES RI­CHARD BRU­NEL

BLOCK­BUS­TERS. Même si Star Wars 8 (sor­tie mi-dé­cembre) a en­ta­mé 2018, l’an­née n’a pas connu de block­bus­ters et les chiffres de fré­quen­ta­tion res­tent re­la­ti­ve­ment mo­destes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.