« L’es­poir et la ré­volte » à la France in­sou­mise

« Ce soir, je vou­drais que vous re­par­tiez ré­vol­tés et que vous le res­tiez » : c’est ain­si que la dé­pu­tée France in­sou­mise de l’Hé­rault, Mu­riel Res­si­guier, a conclu son dis­cours – et le ras­sem­ble­ment lo­cal des In­sou­mis – à Cler­mont-Fer­rand, sa­me­di.

La Montagne (Clermont-Volcans) - - Puy-de-dôme / Actualité -

Beau­coup de par­ti­ci­pants à cette jour­née d’échanges, for­ma­tions et ate­liers­dé­bats, ont ex­pri­mé, en ef­fet, in­quié­tude et ré­volte face à la po­li­tique du gou­ver­ne­ment, par exemple face à « Par­cour­sup et la sé­lec­tion à l’en­trée à l’uni­ver­si­té », « aux 80 mil­liards de fraude fis­cale », « à la ré­duc­tion du nombre de com­munes » ou en­core « la fu­sion pro­blé­ma­tique des ins­tances de re­pré­sen­ta­tion du per­

son­nel ». Le ras­sem­ble­ment était no­tam­ment cen­tré sur le concept « La ville en com­mun », une dy­na­mique pour « ré­in­ven­ter des po­li­tiques ter­ri­to­riales trans­for­ma­trices en fa­veur du pro­grès so­cial, en­vi­ron­ne­men­tal et éco­no­mique ».

En soi­rée, cinq élus lo­caux France in­sou­mise ont ap­por­té leurs té­moi­gnages au dé­bat, af­fir­mant qu’une « autre ville est pos­sible » : les élus cler­mon­tois, Ma­rianne Maxi­mi et Al­pars­lan Cos­kun ; le maire de Châ­tel­don et pré­sident de Thiers Dore et Mon­tagne, To­ny Ber­nard ; Mu­riel Res­si­guier, la conseillère ré­gio­nale d’Au­vergne Rhône­Alpes Co­rinne Mo­rel­Dar­leux.

MEE­TING.

Ma­rianne Maxi­mi aux cô­tés de Mu­riel Res­si­guier, Co­rinne Mo­rel-Dar­leux, To­ny Ber­nard, et Al­pars­lan Cos­kun. (au pu­pitre),

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.