L’ex­po­si­tion qui fait dan­ser le marbre

Une ving­taine de sculp­tures mo­nu­men­tales de l’ar­tiste Jean Chau­chard pré­sen­tées dans les rues Cette an­née, à Is­soire, l’ex­po­si­tion de plein air « L’Art dans la ville » donne à ren­con­trer, au gré des places et bou­le­vards, des géantes de pierre éton­nam­ment

La Montagne (Clermont-Volcans) - - Puy-de-dôme Sortir - Oli­vier Cho­rusz­ko

Elles dansent, pensent, s’en­lacent ou s’élèvent. De­puis plus d’un mois main­te­nant, les sta­tues de femmes de Jean Chau­chard offrent aux Is­soi­riens une cho­ré­gra­phie de formes à la fois apai­sante et très sen­suelle.

Im­pos­sible de ra­ter ces per­son­nages dé­nu­dés aux al­lures de blanches Ves­tales. La plus grande sculp­ture fait 10 tonnes. La plus pe­tite 800 kg. Une ving­taine de bustes, sta­tues et bas­re­liefs au to­tal se dressent au fil des ruelles, bou­le­vards et places is­soi­riennes, dans le cadre de l’ex­po­si­tion de plein air « L’Art dans la ville ».

Lo­gis­tique im­pres­sion­nante

Soit près de 100 tonnes de marbre de Car­rare dont l’ache­mi­ne­ment, de­puis l’ate­lier de l’ar­tiste à Mois­ sat­Haut, près de Billom, jus­qu’a Is­soire, a consti­tué une prouesse à lui tout seul. Quatre se­mi­re­morques ain­si que deux grues de 35 et 100 tonnes de l’en­tre­prise Praxy, mé­cène de l’ex­po­si­tion, ont été né­ces­saires pour ins­tal­ler ces géantes.

Au­tant dire qu’il n’est pas don­né tous les jours de voir au­tant d’oeuvres de Jean Chau­chard dans une même ville. Né en 1945 à Onet­le­Châ­teaux (12), cet ar­tiste tient l’amour de la pierre et de la sculp­ture de son père, tailleur. Nombre de com­munes, en France, lui com­mandent des fon­taines et des sculp­tures mi­né­rales. Di­plô­mé des Beaux­Arts de Pa­ris, lo­gis­ te du Prix de Rome, il crée aus­si des bronzes, des­sine et tra­vaille le bois.

« À tra­vers son oeuvre, il ho­nore la femme »

« Je le connais de­puis une tren­taine d’an­nées », ra­conte Ch­ris­tian Ka­rout­zos, élu is­soi­rien en charge de « L’art dans la ville ». « Toute sa vie, à tra­vers son oeuvre, il a honoré la femme. Il a su la mettre en va­leur dans son ana­to­mie et sa po­si­tion dan­sante ain­si que dans sa nu­di­té pu­dique. » L’élu voit dans ces fi­gures « éro­ti­co­af­fec­tives », un « mes­sage de paix et d’amour » ré­con­for­tant en ces temps agi­tés. Un peu de dou­ceur blanche et mi­né­rale dans un monde de brutes…

➔ Pra­tique. Ex­po­si­tion « L’Art dans la ville », sculp­tures mo­nu­men­tales de Jean Chau­chard, à Is­soire. À dé­cou­vrir places Saint-Paul, de Ver­dun, du Pos­tillon, de la Ré­pu­blique, sur le par­vis de l’ab­ba­tiale SaintAus­tre­moine, dans la cour de l’es­pace Jean-Prou­vé, de­vant la mai­rie. Gra­tuit. Jus­qu’au 16 sep­tembre.

PHO­TO MA­RIE POMME

FEMMES PUIS­SANTES. sou­ve­raines. Jean Chau­chard trans­forme le marbre sans ja­mais le brus­quer, fai­sant naître des fi­gures à la fois tendres et

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.