BTS/DUT : choi­sir

La Montagne (Clermont-Volcans) - - Annonces Classées -

Le BTS et le DUT ont pour ob­jec­tif de for­mer, en 2 ans après le bac, des pro­fes­sion­nels opé­ra­tion­nels sur le mar­ché de l’em­ploi. Ces for­ma­tions per­mettent éga­le­ment de pour­suivre des études : li­cences pro, li­cences (es­sen­tiel­le­ment après un DUT), écoles de com­merce, écoles d’in­gé­nieurs... S’ils pré­sentent des si­mi­li­tudes, le BTS/BTSA (Bre­vet de tech­ni­cien su­pé­rieur agri­cole) et le DUT (Di­plôme uni­ver­si­taire de tech­no­lo­gie) se dif­fé­ren­cient sur cer­tains points : lieux de for­ma­tion, ob­jec­tifs pé­da­go­giques et pro­grammes, mo­da­li­tés d’exa­men... Avec une spé­cia­li­sa­tion très ci­blée per­met­tant de ré­pondre aux be­soins des en­tre­prises, le BTS pri­vi­lé­gie l’in­ser­tion pro­fes­sion­nelle. C’est éga­le­ment la voie de pour­suite d’études la mieux adap­tée pour les ba­che­liers pro­fes­sion­nels. Plus gé­né­ra­liste, le DUT vise la po­ly­va­lence dans un do­maine pro­fes­sion­nel. Il fa­vo­rise ain­si da­van­tage la pour­suite d’études.

BTS/BTSA ver­sus DUT. Le BTS et le DUT sont des di­plômes na­tio­naux. Ils ont la même va­leur quels que soient le lieu et les mo­da­li­tés de pré­pa­ra­tion. L’ad­mis­sion en BTS/BTSA s’ef­fec­tue sur dos­sier avec le bac (ou un ni­veau bac dans cer­tains cas), de pré­fé­rence com­pa­tible avec la spé­cia­li­té choi­sie. Pour des spé­cia­li­tés rares ou très sol­li­ci­tées, l’exa­men des bul­le­tins sco­laires peut être com­plé­té par des tests et/ou un en­tre­tien de mo­ti­va­tion.

À no­ter : les can­di­dats qui ont ob­te­nu le bac tech­no­lo­gique ou pro­fes­sion­nel avec la men­tion bien ou très bien sont ad­mis de droit, pour la ren­trée sui­vante, dans une spé­cia­li­té en lien avec celle du bac ob­te­nu. L’ad­mis­sion en DUT sur dos­sier avec le bac. Ce­lui-ci doit être com­pa­tible avec la spé­cia­li­té choi­sie. L’exa­men des bul­le­tins sco­laires peut être com­plé­té par des tests et/ou un en­tre­tien de mo­ti­va­tion.

À no­ter : les ba­che­liers tech­no­lo­giques ayant ob­te­nu la men­tion bien ou très bien sont ad­mis de droit pour la ren­trée sui­vante. La du­rée des études en BTS/BTSA est de 2 ans, sauf ex­cep­tion. Une an­née de mise à ni­veau (ré­forme MAN en 2018) est exi­gée pour le BTS Ma­na­ge­ment en hô­tel­le­rie-res­tau­ra­tion pour les can­di­dats non ti­tu­laires du bac STHR (Sciences et tech­no­lo­gies de l’hô­tel­le­rie et de la res­tau­ra­tion). Le pas­sage par la MAN porte les études à 3 ans. Ce cur­sus se pré­pare en ly­cée, dans les Sec­tions de tech­ni­ciens su­pé­rieurs (STS) ou dans des Centres de for­ma­tion d’ap­pren­tis (CFA) à rai­son d’en­vi­ron 30 étu­diants par classe. Pour le DUT, 2 ans d’études éga­le­ment. Cer­tains IUT pro­posent la for­ma­tion en 1 an pour les can­di­dats ayant dé­jà va­li­dé un di­plôme au ni­veau bac+2 (an­née spé­ciale). Le DUT se pré­pare dans les Ins­ti­tuts uni­ver­si­taires de tech­no­lo­gie (IUT), qui font par­tie de l’uni­ver­si­té. Le nombre d’étu­diants peut s’éle­ver jus­qu’à 250 par promotion.

Ori­gine des étu­diants. Le BTS s’adresse en prio­ri­té aux ba­che­liers tech­no­lo­giques et aux ba­che­liers pro­fes­sion­nels. La ré­par­ti­tion des étu­diants de BTS en 2017-2018 était la sui­vante : 34,9% de ba­che­liers tech­no­lo­giques, 30,2% de ba­che­liers pro­fes­sion­nels, 17, 6% de ba­che­liers et gé­né­raux et 17,6% d’autres di­plômes. Ac­tuel­le­ment, deux­tiers en­vi­ron des étu­diants en DUT sont is­sus de bacs gé­né­raux, pour un tiers de Bac. La ré­par­ti­tion des étu­diants en DUT en 2017-2018 était la sui­vante : 65,5% de ba­che­liers et gé­né­raux, 30,2% de ba­che­liers tech­no­lo­giques, 2,4% d’autres di­plômes et 1,9% de ba­che­liers pro­fes­sion­nels. Source : Re­pères et ré­fé­rences sta­tis­tiques 2018, Mi­nis­tère de l’Édu­ca­tion na­tio­nale, de l’En­sei­gne­ment su­pé­rieur et de la Re­cherche.

Quels ob­jec­tifs ? Le BTS per­met d’ac­qué­rir des com­pé­tences dans un do­maine poin­tu ; il est pro­po­sé dans 138 spé­cia­li­tés (122 pour les BTS et 16 pour les BTSA). Les spé­cia­li­tés sont sou­vent as­sor­ties d’op­tions très ci­blées. Le cré­neau étu­dié est ain­si très pré­ci­sé­ment dé­li­mi­té, avec un rythme de tra­vail de 30 à 33 heures de cours par se­maine. La for­ma­tion com­porte de 8 à 16 se­maines de stage en en­tre­prise se­lon la spé­cia­li­té choi­sie. Le BTS est dé­li­vré à l’is­sue d’un exa­men fi­nal et au vu des ré­sul­tats ob­te­nus au cours des 2 ans de for­ma­tion (contrôle conti­nu). 50% des di­plô­més pour­suivent leurs études. Par­mi ces der­niers, la moi­tié en­vi­ron opte pour la li­cence pro.

Avec une vo­ca­tion plus gé­né­ra­liste, le DUT vise la po­ly­va­lence dans un do­maine pro­fes­sion­nel ; il com­porte 41 spé­cia­li­tés (op­tions com­prises). Les DUT couvrent cha­cun un do­maine pro­fes­sion­nel as­sez large et per­mettent de s’adap­ter à une fa­mille d’em­ploi. Les sec­teurs pro­fes­sion­nels ne sont pas tous re­pré­sen­tés (par exemple, au­cun DUT dans les do­maines des arts ap­pli­qués, de l’au­dio­vi­suel ou du tex­tile). On compte 35 à 40 heures de cours par se­maine. La for­ma­tion com­porte de 10 se­maines de stage en en­tre­prise ain­si que des pro­jets tu­to­rés. Le DUT est dé­li­vré sur la base du contrôle conti­nu. Une va­li­da­tion des connais­sances est or­ga­ni­sée à la fin de chaque se­mestre. Les étu­diants ti­tu­laires d’un DUT sont de plus en plus nom­breux à pour­suivre des études : plus de 80% choi­sissent cette op­tion. EN SA­VOIR PLUS Re­trou­vez l’in­té­gra­li­té de l’ar­ticle sur le site Oni­sep.fr dans les ac­tua­li­tés de la ru­brique « Près de chez vous »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.