Mi­chèle Mot­maen­far

La Montagne (Corrèze) - - Livres -

Mai­son de la presse à De­cize (Nièvre)

« Pre­mier ro­man, or toute la quin­tes­sence de son écri­ture est dé­jà là, an­non­cia­trice des sui­vants. À sa pa­ru­tion, l’au­teure, fa­rouche op­po­sante de l’op­pres­sion, a quit­té la Tur­quie après avoir été li­bé­rée de pri­son. Dès le dé­but, une pro­messe : celle d’être em­por­té dans l’his­toire d’un “amour qui rend fou”, in­trin­sè­que­ment liée à celle d’une île des Ca­raïbes, au chant pro­fond de l’océan. N’at­ten­dez pas un ré­cit à la pe­tite se­maine, confor­table. Ce texte est ti­ré de sou­ve­nirs pro­fonds et dou­lou­reux. Le lieu lui­même est pé­tri de ré­voltes, guerres, sou­lè­ve­ments d’hommes rouges, d’hommes noirs confron­tés à “l’avi­di­té san­gui­naire de l’homme blanc”. Il y a de la ma­gni­fi­cence dans cette his­toire où s’en­tre­mêlent la mort et la vie, l’exis­tence ren­due cru­ciale par la per­cep­tion du sen­sible. Comme “on ne peut connaître un homme juste en re­gar­dant son vi­sage”, on ne peut connaître le conte­nu d’un livre “juste en re­gar­dant sa cou­ver­ture”. Celle­ci est su­blime. Reste à lire. Pour faire du pré­sent un de­ve­nir. »

➡ L’homme co­quillage. Pre­mier ro­man d’As­li Er­do­gan, édi­tions Actes Sud, 195 pages, 19,90 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.