Bri­gitte re­vient te chan­ter à l’oreille

Bri­gitte est à l’af­fiche du fes­ti­val Eu­ro­pa­vox du 28 juin au 1er juillet à Cler­mont­Fer­rand et de Brive Fes­ti­val du 20 au 23 juillet. Tou­jours sur scène les filles, fortes d’un troi­sième al­bum qui, comme les pré­cé­dents, fait un car­ton.

La Montagne (Corrèze) - - Musiques - Ju­lien Do­don

Syl­vie & Au­ré­lie. Au­ré­lie & Syl­vie. Bri­gitte quoi. Tout va bien pour les filles qui de­puis le dé­part de leur aven­ture, font un car­ton. Elles sont en­core, avec Nues leur nou­vel al­bum, à l’af­fiche du fes­ti­val Eu­ro­pa­vox à Cler­montFer­rand le 1er juillet et de Brive Fes­ti­val le 21 juillet. Et comme l’ex­plique Syl­vie, « nous vi­vons quand même un peu comme dans un rêve ».

■ Elle car­tonne cette tour­née ! Ca marche su­per­bien. Toutes les salles jus­qu’à l’été, jus­qu’aux fes­ti­vals en fait, af­fichent com­plet. C’est gé­nial. Après…, il reste des places pour les zé­niths à la ren­trée (rire) !!

■ Sur votre site, il y a quelques jours, vous af­fi­chiez ce mes­sage : il y a sept ans sor­tait notre pre­mier al­bum, Et vous tu m’aimes ? Comme le temps file ! Dé­jà, oui… c’est… Et ça fait dix ans que l’on a com­men­cé, avec Au­ré­lie, à écrire des chan­sons en­semble.

■ Vous aviez, ne se­rait -ce qu’un ins­tant, ima­gi­né que vous joue­riez un jour dans un zé­nith par exemple ou de­vant 10.000 per­sonnes comme à Cler­mont et Brive bien­tôt. (rire). Ah non, pas du tout ! Bien au contraire. Nous ne sa­vions pas où nous al­lions. Nous fai­sions de la mu­sique pour nous en fait. Bien loin d’ima­gi­ner ce qui al­lait se pas­ser… Vendre des mil­liers de disques, par­tir tour­ner à l’étran­ger, avoir une Vic­toire de la mu­sique, rem­plir des salles comme c’est en­core le cas au­jourd’hui – ce qui de­meure le plus beau des ca­deaux lorsque tu es ar­tiste –, non, c’est fou. Nous ap­pré­cions tous les jours la chance que l’on a.

■ D’au­tant que réus­sir un pre­mier al­bum, ok. Mais aus­si le deuxième, puis le troi­sième ; c’est qu’il y a quelque chose quand même ! Non, mais, j’in­siste, c’est un peu fou. On a tou­jours l’en­vie de faire le mieux pos­sible. De bonnes chan­sons, des chan­ sons dif­fé­rentes. Mais en tout cas que le pu­blic soit là, c’est ce qui est très émou­vant. Nous nous ren­dons bien compte que le pu­blic est très fi­dèle. Beau­coup de ceux qui sont là au­jourd’hui l’étaient dé­jà au tout dé­but, sur la pre­mière tour­née.

■ Nous al­lons vous voir, à Cler­mont et Brive, en for­mat fes­ti­val. Le fes­ti­val c’est tou­jours dif­fé­rent de la tour­née. En termes de dé­cors et de temps par exemple. Donc nous choi­sis­sons les mor­ceaux in­con­tour­nables et ar­ti­cu­lons le concert au­tour d’eux. On s’adapte (rire) !! C’est la par­tie acous­tique, no­tam­ment, que nous fai­ sons dans les salles, qui est mo­di­fiée.

■ Le truc, c’est que ça va de­ve­nir de plus en plus dif­fi­cile pour vous de choi­sir vos mor­ceaux ! Ben oui, on les aime tous nous ! Les­quels jouer ? ! ? En tout cas, la base, pour cette tour­née, c’est le der­nier al­bum dont nous fai­sons tous les titres. ■

Tous les jours, la chance que nous avons

PHO­TO DR

DEUX. Au­ré­lie & Syl­vie. Syl­vie & Au­ré­lie. Bri­gitte.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.