Un mort et quatre bles­sés

Un homme agresse des pas­sants avec un couteau à Pa­ris

La Montagne (Corrèze) - - France & Monde -

Deux morts, dont l’as­saillant, et quatre bles­sés : tel est le bi­lan pro­vi­soire d’une at­taque au couteau, hier soir, en plein coeur de Pa­ris, à deux pas de l’Opé­ra.

Une agres­sion a eu lieu, hier soir, aux alen­tours de 21 heures dans le IIe ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris par un in­di­vi­du ar­mé d’un couteau. L’at­taque a fait au moins deux morts, dont l’as­saillant, et quatre bles­sés, dont deux en état d’ur­gence ab­so­lue, trans­por­tés à l’hô­pi­tal Georges­Pom­pi­dou. L’agres­seur a poi­gnar­dé des pas­sants au ha­sard, rue Mon­si­gny, dans un quar­tier de l’Opé­ra très fré­quen­té le sa­me­di soir avec ses nom­breux bars et à deux pas des théâtres.

« Le sang­froid et la ré­ac­ti­vi­té des po­li­ciers »

L’as­saillant a été neu­tra­li­sé par les forces de l’ordre, les tirs d’un gar­dien de la paix le met­tant à terre avant qu’il ne dé­cède de ses bles­sures. Un té­moin a vu l’homme fon­cer, juste avant, sur les po­li­ciers.

Le mi­nistre de l’In­té­rieur, Gé­rard Col­lomb, a sa­lué « le sang­froid et la ré­ac­ti­vi­té des forces de po­lice qui ont neu­tra­li­sé l’as­saillant ».

« Mes pre­mières pen­sées vont aux vic­times de cet acte odieux », a­t­il ajou­té.

Si les mo­ti­va­tions de l’agres­seur n’étaient pas connues deux heures après les faits, le mode opé­ra­toire res­semble à ces at­taques dont les as­saillants s’en prennent à des in­con­nus en cher­chant à faire un maxi­mum de vic­times. ■

PHO­TO AFP

RÉ­AC­TI­VI­TÉ. Les forces de l’ordre dé­ployées dans le quar­tier de l’Opé­ra après l’at­taque.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.