Pa­ni­ni ne connaît pas la crise

À Mo­dène

La Montagne (Corrèze) - - Sports -

Entre 8 et 10 mil­lions de po­chettes par jour, cha­cune ren­fer­mant 5 vi­gnettes adhé­sives à col­lec­tion­ner dans un al­bum dont, peut-être, les très re­cher­chés Mes­si, Neymar ou Cris­tia­no Ro­nal­do : à l’ap­proche de la Coupe du monde, l’usine Pa­ni­ni de Mo­dène, dans le centre de l’Ita­lie, tourne à plein ré­gime.

Pa­ni­ni, c’est l’Ita­lie qui ne risque pas de man­quer le Mon­dial. Créée au dé­but des an­nées 1960 par les quatre frères Pa­ni­ni, l’en­tre­prise dis­pose d’une ex­clu­si­vi­té avec la Fifa et son pre­mier al­bum de Coupe du monde re­monte à 1970.

De­puis, le prin­cipe n’a pas chan­gé : on ouvre, on colle, on échange ses doubles. Et l’ab­sence de l’Ita­lie au Mon­dial, cet été en Rus­sie, ne change rien à l’af­faire.

De­puis le mois de jan­ vier, les ma­chines, qui n’ont pas beau­coup chan­gé de­puis les an­nées 1960, im­priment, dé­coupent, mé­langent et em­ballent un peu plus vite que d’ha­bi­tude. Et le nombre d’em­ployés de l’usine est pas­sé de 130 ha­bi­tuel­le­ment à 240.

Et mal­gré d’autres par­te­na­riats, avec Dis­ney no­tam­ment, et des in­cur­sions dans le cy­clisme ou le bas­ket, le foot­ball re­pré­sente tou­jours la plus grande part de l’ac­ti­vi­té.

De même, l’ap­pa­ri­tion de col­lec­tions sur In­ter­net ne me­nace pas en­core l’al­bum pa­pier, qui « reste la part prin­ci­pale », se­lon ma­dame Spiag­gia.

« On avance avec le on­line, ex­plique­t­elle. Mais c’est un peu comme les livres. Cer­tains passent au e­book, d’autres pré­fè­re­ront tou­jours le pa­pier. C’est pa­reil pour nos col­lec­tion­neurs. » ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.