Sta­nic : « On n’a pas joué à notre ni­veau »

Le LH 87 s’in­cline à Stras­bourg (32­31)

La Montagne (Corrèze) - - Sports Limousin - Jean-Fran­çois Dar­thoux

En quête d’un troi­sième suc­cès de rang et d’une pre­mière vic­toire à l’ex­té­rieur sur le par­quet de la lan­terne rouge stras­bour­geoise, le Li­moges Hand 87 est re­ve­nu d’Al­sace avec une dé­faite peu au goût de son en­traî­neur, Ne­nad Sta­nic.

■ Quel sen­ti­ment pré­do­mine après ce re­vers ? La dé­cep­tion, d’au­tant plus qu’à la fin, on a une balle d’éga­li­sa­tion qu’on gère mal. Sans man­quer de res­pect à Stras­bourg, on n’a pas le droit de perdre comme ça. Là où je suis le plus dé­çu, c’est la fa­çon dont on a en­ta­mé la ren­contre. On n’a pas exis­té du­rant le pre­mier quart d’heure. Notre ad­ver­saire a ra­pi­de­ment pris plu­sieurs lon­gueurs d’avance et on a tou­jours cou­ru après le score. À la fin, Stras­bourg a ac­cu­sé le coup. On a mis en place une dé­fense stricte sur leur de­mi­centre qui nous avait cau­sé des sou­cis. Ils ont com­men­cé à pa­ni­quer, à perdre des bal­lons. On s’est lâ­ché mais ça n’a pas suf­fi. ■ Comment ex­pli­quez-vous ces dif­fi­cul­tés à en­trer dans la par­tie ? Pour moi, ça reste une énigme. Est­ce la fa­tigue du dé­pla­ce­ment ? Il va fal­loir qu’on dis­cute avec les joueurs. On n’a pas joué à notre ni­veau. En termes de com­ba­ti­vi­té, d’ap­pli­ca­tion des consignes, on est pas­sé à cô­té. Le constat est là : on a un pro­blème psy­cho­lo­gique dans la pré­pa­ra­tion de nos ren­contres à l’ex­té­rieur qui contraste avec nos matchs à do­mi­cile. Ce­la avait été sou­vent le cas la sai­son der­nière. Je pen­sais qu’on avait ac­quis un peu de sta­bi­li­té pour évi­ter de re­tom­ber dans ces er­reurs. Mais on est pas­sé qua­rante­cinq mi­nutes au tra­vers.

« Prio­ri­té à Cré­teil »

■ Ce n’est pas la meilleure des fa­çons d’abor­der une se­maine char­gée avec deux ren­dez-vous en cham­pion­nat face à Cré­teil puis en Coupe de la ligue face à Cham­bé­ry… Cré­teil ar­rive très vite (mer­cre­di). On va d’abord pen­ser à bien ré­cu­pé­rer, à tour­ner la page Stras­bourg en ti­rant les bonnes le­çons. Notre prio­ri­té reste le cham­pion­nat et Cré­teil, une équipe à fort po­ten­tiel qu’on a af­fron­tée cet été et qui monte en puis­sance. On doit se re­mo­bi­li­ser pour re­bon­dir. Après, il se­ra temps de par­ler de Cham­bé­ry qui reste un ren­dez­vous de pres­tige. ■

PHO­TO D’AR­CHIVES THIER­RY SALLAUD

COACH. « On doit se re­mo­bi­li­ser pour re­bon­dir face à Cré­teil », pré­vient Ne­nad Sta­nic.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.