La co­pie, ex­po­sée aux Beaux-Arts

La Montagne (Corrèze) - - Grand Angle Grand Angle -

Le mu­sée des Beaux-Arts de Li­moges abrite la co­pie du re­li­quaire de­puis 2003.

La co­pie est dé­po­sée au mu­sée par la com­mune de Châ­teau­pon­sac en ur­gence. Un vol spec­ta­cu­laire com­mis à Saint­Vic­tur­nien a in­quié­té la com­mune, qui ne sa­vait pas en­core que le re­li­quaire était faux. « L’ob­jet n’était pas ex­po­sé au dé­but. Comme le mu­sée n’est pas pro­prié­taire, nous n’avions pas à faire de re­cherches », ex­plique Alain Dion­net, res­pon­sable des col­lec­tions his­to­riques et de la do­cu­men­ta­tion du mu­sée.

Un tra­vail de qua­li­té

Lorsque le re­li­quaire est pré­sen­té au pu­blic dans une vi­trine dé­diée au tré­sor de Grand­mont, le mu­sée in­dique une da­ta­tion ap­proxi­ma­tive : « mi­lieu XIIIe siècle et dé­but XXe siècle ». « On a choi­si la pru­dence. Il n’est pas ex­clu que cer­taines pierres aient été ré­cu­pé­rées sur le vrai, pour cré­di­bi­li­ser la co­pie », jus­ti­fie Alain Dion­net. Le mu­sée in­di­ que aus­si la men­tion « Clas­sé aux mo­nu­ments his­to­riques », alors que seul l’ori­gi­nal bé­né­fi­cie de ce titre.

Un point au­quel Ni­co­las Ve­de­la­go, conser­va­teur à la DRAC, et Alain Dion­net, vou­draient re­mé­dier. « Il faut clas­ser la co­pie. Elle est de qua­li­té, elle a trom­pé son monde long­temps. Elle garde la mé­moire de l’ori­gi­nal », dé­clare Alain Dion­net. Pour lui, la res­ pon­sa­bi­li­té de l’ad­mi­nis­tra­tion est en­ga­gée : mal­gré les doutes émis par des pro­fes­sion­nels en 1922 et en 1965, et bien que la base de don­nées Pa­lis­sy l’in­dique clai­re­ment, ja­mais il n’a été dit à la com­mune pro­prié­taire qu’il s’agis­sait d’un faux. « La nou­velle ne s’est peut­être pas trans­mise de maire en maire », pense plu­tôt Gé­rard Ru­meau, maire de Châ­teau­pon­sac. ■

GRAND­MONT. Alain Dion­net de­vant une par­tie du tré­sor.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.