Vols pour le bas­sin mé­di­ter­ra­néen

D’ici la mi­no­vembre, les oi­seaux mi­gra­teurs sont de pas­sage en nombre dans le Li­mou­sin

La Montagne (Corrèze) - - Limousin L'actu - Thi­baud De­la­fosse thi­baud.de­la­fosse@cen­tre­france.com

Les grues cen­drées, les pas­se­reaux, les pi­geons ra­miers et le mi­lan royal sont les es­pèces les plus ob­ser­vables sur le ter­ri­toire li­mou­sin.

Le mi­lan noir et les hi­ron­delles rus­tiques sont, de­puis sep­tembre, dé­jà pas­sés par le Li­mou­sin, pour se rendre en Afrique tro­pi­cale. Leur pas­sage pré­cé­dait ce­lui d’autres es­pèces qui se di­rigent vers le bas­sin mé­di­ter­ra­néen.

« Elles pas­se­ront par le Li­mou­sin jus­qu’à la moi­tié du mois de no­vembre », pré­cise An­tho­ny Vi­ron­deau, char­gé de mis­sion à la Ligue de Pro­tec­tion des Oi­seaux (LPO) Li­mou­sin. « Ils partent plus tard, car ils se rendent moins loin que les pre­miers mi­gra­teurs. »

Dé­parts d’Eu­rope du Nord

Les oi­seaux qui tra­versent le ter­ri­toire ar­rivent tout droit d’Eu­rope du Nord. Al­le­magne, Po­logne, Pays Baltes et Scan­di­na­vie sont les points de dé­parts des ani­maux à plumes.

Près de 300.000 grues cen­drées no­tam­ment passent par la ré­gion pen­dant la pé­riode de mi­gra­tion. « Elles re­joignent le sud de la France et l’Espagne », ajoute An­tho­ny Vi­ron­ deau. « Elles dis­posent d’un cou­loir étroit, qui passe par Le Li­mou­sin, pour re­joindre leur des­ti­na­tion. »

Si les grues se re­marquent par leur bruit, les pi­geons ra­miers se dis­tinguent, eux, par leur nombre. « Ils se dé­placent par groupe de plu­sieurs mil­liers », ex­plique le char­gé de mis­sion à la LPO. « Dans le Li­mou­sin, c’est une des es­pèces les plus abon­dantes. On peut les aper­ce­voir de loin. »

Les pas­se­reaux s’aper­coivent moins, mais sont tout aus­si nom­breux à tra­ver­ser la ré­gion. « On les voit moins, parce qu’ils se dé­placent par pe­tits groupes, entre 10 et 50 in­di­vi­dus. » Par­mi eux, le pin­çon des arbres reste le plus com­mun dans le Li­mou­sin. « On trouve aus­si l’alouet­ te des champs, qui évo­lue dans les mi­lieux agri­coles. »

Le mi­lan royal, une es­pèce me­na­cée pré­sente uni­que­ment en Eu­rope, est éga­le­ment vi­sible en Li­mou­sin pen­dant la pé­riode de mi­gra­tion. « C’est un oi­seau ma­gni­fique, très co­lo­ré, juge An­tho­ny Vi­ron­deau. Il se rend dans les Py­ré­nées et dans le Mas­sif Cen­tral. »

Si la ma­jo­ri­té des oi­seaux migre en no­vembre, il est pos­sible d’ob­ser­ver la des­cente de cer­taines es­pèces en jan­vier ou fé­vrier. « Les ca­nards et les grues migrent beau­coup en fonc­tion des épi­sodes de froid. « Si ces der­niers in­ter­viennent plus tard dans la sai­son, la mi­gra­tion peut avoir lieu à ce mo­ment. »

À l’ar­ri­vée d’une vague de froid, les mouettes rieuses peuvent éga­le­ment pas­ser par le Li­mou­sin. « Elles se dé­placent en pe­tits ef­fec­tifs, pré­cise le char­gé de mis­sion à la LPO. Une cen­taine maxi­mum tran­site par la ré­gion. »

Des mi­gra­tions tar­dives

Si le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique n’a au­cune in­ci­dence sur les voyages ef­fec­tués par les oi­seaux du­rant l’été, il peut en avoir sur les oi­seaux qui migrent à l’au­tomne. « Ils peuvent des­cendre moins loin pour hi­ver­ner », ana­lyse An­tho­ny Vi­ron­deau.

« L’ori­gine de la mi­gra­tion se trouve dans l’in­dis­po­ni­bi­li­té de res­sources ali­men­taires. Ces res­sources sont liées à la pré­sence du gel. Or, il se trouve que de moins en moins de zones sont concer­nées par le phé­no­mène. Elles de­viennent donc fa­vo­rables aux es­pèces, qui n’ont plus be­soin d’ef­fec­tuer de longs voyages. »

D’une autre ma­nière, le gel peut éga­le­ment être un fac­teur de mi­gra­tion pour les ca­nards. « Ils se dé­placent uni­que­ment lorsque les plans d’eau sur les­quels ils nichent sont ge­lés. » Ces oi­seaux, en re­vanche, longent es­sen­tiel­le­ment la fa­çade At­lan­tique. ■

PHO­TO : H.CHELLÉ - LPO

MI­LAN ROYAL. L’hi­ver, ce ra­pace passe par le Li­mou­sin pour re­joindre les chaînes mon­ta­gneuses.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.