« Une opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion » se­lon une vic­time

La Montagne (Corrèze) - - France & Monde Actualités -

L’ac­cueil de vic­times de pé­do­phi­lie à Lourdes, sa­me­di, s’ap­pa­rente à une « opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion » de l’Eglise, dé­nonce Fran­çois De­vaux, pré­sident de l’as­so­cia­tion de vic­times La pa­role li­bé­rée, qui a boy­cot­té l’ini­tia­tive et re­grette le manque d’im­pli­ca­tion des pou­voirs pu­blics.

« J’avais ac­cep­té ini­tia­le­ment cette in­vi­ta­tion » a­t­il dé­cla­ré mais « in­ter­ve­nir de­vant tous les évêques réunis était pour moi une condi­tion sine qua non à ma par­ti­ci­pa­tion ». La ren­contre s’étant faite en pe­tits groupes, Fran­çois De­vaux, es­time qu’il s’agit « beau­coup plus une opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion qu’une réelle in­ten­tion d’agir. Les vic­times sont uti­li­sées comme cau­tions mo­rales, elles sont un peu re­çues en ca­ti­mi­ni ».

A la ques­tion de sa­voir si la Confé­rence des évêques en fait as­sez, le pré­sident de l’as­so­cia­tion a ré­pon­du que « la mise en place de cel­lules d’écoute des vic­times, de sites In­ter­net ou la for­ma­tion des prêtres ne vont pas éra­di­quer la pé­do­phi­lie qui ronge cette Église dans une omer­ta gé­né­rale de­puis plu­sieurs dé­cen­nies ». Et de pré­ci­ ser qu’il au­rait pré­fé­ré « un rap­port d’ac­ti­vi­tés sur ce que fait la cel­lule per­ma­nente de lutte contre la pé­do­phi­lie (au sein de la CEF) ou la com­mis­sion Ch­rist­nacht » (char­gée no­tam­ment de conseiller les évêques sur l’ac­com­pa­gne­ment des prêtres pé­do­philes, NDLR).

Pour lui, « au­cun si­gnal concret me per­met de pen­ser que l’Église va mettre en place les réformes qui s’im­posent. Par­mi ces der­nières, la grande prio­ri­té, ce se­rait l’in­dem­ni­sa­tion des vic­times. C’est­à­dire re­con­naître la res­pon­sa­bi­li­té mo­rale de l’Église ». ■

AFP

A LYON. En avril der­nier lors du pro­cès de Phi­lippe Bar­ba­rin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.