Ce qui fait le buzz en Creuse

ÇA A BUZZÉ SUR IN­TER­NET Le pro­to­type de Jean Chap­pert est au­to­suf­fi­sant en élec­tri­ci­té, eau, et gaz

La Montagne (Creuse) - - La Une - Ro­main Con­ver­sin

L’ar­ticle, pu­blié en jan­vier 2018, sur la mai­son de Jean Chap­pert a cu­mu­lé plus de 360.000 lec­tures sur le site de La Mon­tagne. Où en est-il dans son pro­jet de­puis ?

L’an­née 2018 de Jean Chap­pert a été bien rem­plie. « J’ai fait plu­sieurs chan­tiers en même temps dans la Creuse. Si bien que je n’ai pas pu tout fi­nir dans ma mai­son au­to­nome. » Rap­pe­lez­vous l’an­née der­nière, nous vous pré­sen­tions sa bâ­tisse de Saint­Priest­la­Plaine, à vo­ca­tion to­ta­le­ment au­to­nome. Sur le toit ter­rasse, des pan­neaux pho­to­vol­taïques et un parc de 24 bat­te­ries pour l’élec­tri­ci­té. « Quand elles sont char­gées à 100 %, j’ai huit jours d’au­to­no­mie. »

Bien­tôt l’au­to­no­mie to­tale

Tout n’est pas en­core à 100 % fonc­tion­nel. Les deux pompes à cha­leur at­tendent qua­torze nou­veaux pan­neaux pho­to­vol­taïques pour as­su­rer le chauf­fage au sol de toute la mai­son. Pour le mo­ment, il se chauffe grâce à un poêle à bois.

Pour le gaz, c’est la même chose. Jean Chap­pert uti­lise en­core des bou­teilles de gaz, mais il compte bien ins­tal­ler son di­ges­teur dans les mois à ve­nir. Il trans­for­me­ra les dé­chets en mé­thane. « Il se­ra de­hors et il doit être à une tem­pé­ra­ture su­pé­rieure à 20°C pour ga­ran­tir la fer­men­ta­tion. Nous avons ré­flé­ chi avec des ly­céens et des col­lé­giens à une en­ve­loppe qui main­tien­drait le tout à tem­pé­ra­ture. »

C’est donc à l’ho­ri­zon de la fin d’an­née que la mai­son de Jean Chap­pert se­ra com­plè­te­ment ter­mi­née. Il compte des­sus étant don­né qu’en plus d’être son lieu de vie, cette mai­son a vo­ca­tion à être un lieu té­moin. « Pour que des gens puissent la vi­si­ter et voient com­ment ce­la fonc­tionne. » Car Jean Chap­pert, qui a fon­dé l’en­tre­prise Elec & Fluides, es­père vendre son concept. « Pas en étant moi­même construc­teur, car je suis bien­tôt à la re­traite, mais en pro­po­sant des kits pour que les per­sonnes puissent en­suite créer leur mai­son en au­to­cons­truc­tion. »

Na­tif des Py­ré­nées, Jean Chap­pert ne sou­haite pas for­cé­ment vendre la for­mule com­plète à tout le monde. « On peut pro­po­ser des so­lu­tions à la carte, sui­vant ce que les gens dé­si­rent. » Une pla­te­forme de vente de ces kits de­vrait être en ligne avant la fin de l’an­née. « On suit le ti­ming que l’on avait pré­vu », se fé­li­cite le néo­Creu­sois.

Au cours de l’an­née, Jean Chap­pert a pu dis­cu­ter avec plu­sieurs per­sonnes po­ten­tiel­le­ment in­té­res­sées par la so­lu­tion au­to­nome qu’il a mise en place. « Bê­te­ment, je pen­sais que ce se­rait sur­tout des pro­fils in­té­res­sés par le dé­ve­lop­pe­ment du­rable, mais je suis pas­sé à cô­té d’un autre type de per­sonnes », ex­plique le chef d’en­tre­prise. Ce type de per­sonne, ce sont ceux qui veulent sim­ple­ment vivre en au­to­no­mie to­tale. « Au cas où, il y au­rait un ef­fon­dre­ment to­tal, ils veulent pou­voir être au­to­suf­fi­sants pour man­ger mais aus­si en éner­gie. Et pou­voir ac­cueillir leurs fa­milles. En Creuse, ils sont plu­sieurs dans cette idée­là. »

Chan­ger les choses

De son cô­té, Jean Chap­pert a une vi­sion op­ti­miste et en­vi­ron­ne­men­tale. « On ne fe­ra bou­ger les lignes que par les com­por­te­ments in­di­vi­duels. Je vois que ça avance bien. Par exemple, il y a beau­coup d’éco­quar­tiers qui sont en phase de ré­flexion et c’est une bonne chose. Je les compte dans les com­por­te­ments in­di­vi­duels. »

Parce que sur le vo­let po­li­tique, Jean Chap­pert voit quelques pe­tites choses à re­voir. « On voit la construc­tion de sta­tion d’épu­ra­tion, mais ça coûte énor­mé­ment d’ar­gent pour rac­cor­der en­suite les ha­bi­ta­tions. Pour­quoi pas mettre en place de l’as­sai­nis­se­ment phy­to­sa­ni­taire par pa­quet de mai­sons ? Les gens se­raient plus au­to­nomes et sur­tout on fe­rait de nom­breuses éco­no­mies d’ar­gent pu­blic. » ■

➔ Elec & Fluides. Si vous sou­hai­tez re­cueillir plus d’in­for­ma­tions sur les dif­fé­rentes so­lu­tions d’au­to­no­mie éner­gé­tique pro­po­sées par Jean Chap­pert, vous pou­vez vous rendre sur le site in­ter­net de son en­tre­prise : www.elec-fluides.com

PHO­TO : ALEX OVERTON

VOLT. Les pan­neaux pho­to­vol­taïques abreuvent 24 bat­te­ries qui stockent l’éner­gie pour l’élec­tri­ci­té.

AU TRA­VAIL. Le bou­lot de Jean Chap­pert est d’éla­bo­rer des plans pour ses so­lu­tions d’au­to­no­mie.

PLACE. Jean Chap­pert pos­sède deux es­paces : un amé­na­gé en bu­reau et sa mai­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.