PARC D’AC­TI­VI­TÉS DOIT RI­MER AVEC AT­TRAC­TI­VI­TÉ

Qu’ils se trouvent aux abords de grandes ag­glo­mé­ra­tions, le long de noeuds au­to­rou­tiers ou en zones ru­rales, les parcs et zones d’ac­ti­vi­tés se comptent par di­zaines en Au­vergne. Com­ment, alors, sor­tir son épingle du jeu ? Exemple au Parc de l’aize, au nor

La Montagne Entreprendre - - DOSSIER IMMOBILIER - Pierre Pey­ret

Au mo­ment de des­cendre de Pa­ris di­rec­tion Cler­mont- Fer­rand, il faut bien tour­ner la tête sur sa droite pour aper­ce­voir les bâ­ti­ments de Dach­ser et d’iko In­su­la­tions. Ils sont pour­tant ins­tal­lés sur des zones de res­pec­ti­ve­ment six et dix hec­tares. Si pour l’au­to­mo­bi­liste pres­sé, il ne s’agit là que d’une énième zone d’ac­ti­vi­tés croi­sée le long de l’a71, pour le ter­ri­toire concer­né, ces en­tre­prises à la re­nom­mée in­ter­na­tio­nale sont sy­no­nymes de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique. En 2004, les élus de la com­mu­nau­té de com­munes des Côtes de Com­braille – de­ve­nue com­mu­nau­té de com­munes Com­brailles, Sioule et Morge – se sont lan­cés dans le pa­ri de la zone d’ac­ti­vi­tés. In­dus­trielle dans leur cas. « C’est par­ti d’une vo­lon­té et d’un constat. Nous sommes un ter­ri­toire com­po­sé de villes dor­toirs et nous ne per­ce­vions que très peu de taxe pro­fes­sion­nelle », ex­plique Ber­nard Lam­bert, pre­mier vi­ce­pré­sident en charge du dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique et ter­ri­to­rial. L’ar­ri­vée de l’a71, per­met­tant à Com­bronde de bé­né­fi­cier d’une sor­tie d’au­to­route, a alors été un dé­clic.

> A un car­re­four stra­té­gique

De­puis le Parc de l’aize, les deux axes ma­jeurs Pa­ris- Mont­pel­lier et Bor - deaux-lyon sont à por­tée de vo­lant. Ce croi­se­ment au­to­rou­tier, c’est ce que vante au­près des grands in­dus­triels, Syl­vain Le­lièvre, di­rec­teur du Syn­di­cat mixte du Parc de l’aize jus­qu’à fin juin, la struc­ture étant ap­pe­lée à dis­pa­raître du fait de la loi NOTRE. De­puis 2008,

le Parc est la seule zone d’ac­ti­vi­tés d’in­té­rêt dé­par­te­men­tal du Puy-de-dôme. « Le Dé­par­te­ment l’a re­con­nue ain­si pour notre em­pla­ce­ment au­to­rou­tier, mais aus­si parce qu’il y a peu de zones ca­pables d’ac­cueillir des grandes en­tre­prises sur des sur­faces de dix à quinze hec­tares. Nous pou­vons faire pas­ser des vé­hi­cules qui partent sur l’au­to­route sans tra­ver­ser de vil­lages » , pour­suit Ber­nard Lam­bert. MTA et Dach­ser, deux so­cié­tés spé­cia­li­sées dans les tran­sports, n’ont pas hé­si­té à ins­tal­ler une an­tenne lo­cale et un hub na­tio­nal au coeur du Puy-de-dôme. En tout, quatre en­tre­prises et un point res­tau­ra­tion sont sises au Parc de l’aize. Ré­sul­tat pour l’éco­no­mie lo­cale ? 230 em­plois.

> De l’es­pace et de la ver­dure

Cette as­so­cia­tion in­édite entre une com­mu­nau­té de com­munes et un dé­par­te­ment a per­mis au Parc de l’aize de pas­ser à la vi­tesse su­pé­rieure. Une tranche de quinze hec­tares sup­plé­men­taires doit être dis­po­nible d’ici la fin de l’ an­née. Elle vien­dras’ ajou­ter aux 50 hec­tares dé­jà amé­na­gés pour un in­ves­tis­se­ment de sept mil­lions d’eu­ros. « Il s’agit d’un pro­gramme de 125 hec­tares sup­plé­men­taires dont la moi­tié se­ra ces­sible », pré­cise Laurent Bat­tut, res­pon­sable du pôle amé­na­ge­ment et dé­ve­lop­pe­ment du ter­ri­toire pour la com­mu­nau­té de com­munes. A Com­bronde, ce n’est pas l’es­pace et la ver­dure qui manquent. L’oc­ca­sion d’en­ta­mer une dé­marche en­vi­ron­ne­men­tale pous­sée avec sa la­bel­li­sa­tion ISO 14001. « C’est quelque chose qui fonc­tionne bien au­près des grandes en­tre­prises. Le fait que les études en­vi­ron­ne­men­tales soient faites fa­vo­rise les dé­lais d’im­plan­ta­tions.» Et les in­dus­triels semblent se prendre au jeu. Dach­ser a cou­vert sa toi­ture de9.000m² de mem­branes pho­to­vol­taïques. Et n’at­tend plus qu’à être imi­té par d’autres en­tre­prises, alors qu’un pro­jet de mé­tha­ni­seur ter­ri­to­rial est en cours et qu’un hô­tel est es­pé­ré.

Pho­tos : Richard Bru­nel Fran­cis Campagnoni

A Com­bronde, ce n’est pas l’es­pace qui manque. Une dé­marche en­vi­ron­ne­men­tale pous­sée a été mise en place. «C’est quelque chose qui fonc­tionne au­près des grandes en­tre­prises », vante Syl­vain Le­lièvre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.