Le groupe Centre France lance son in­cu­ba­teur de start-up

Le groupe Centre France a lan­cé, hier, sa struc­ture d’ac­com­pa­gne­ment de start­up

La Montagne (Haute-Loire) - - La Une - Pierre Pey­ret pierre.pey­[email protected]­tre­france.com

Les jeunes pousses ac­com­pa­gnées pro­po­se­ront des so­lu­tions sur le thème des nou­velles proxi­mi­tés.

Le groupe Centre France a pré­sen­té, hier, la Com­pa­gnie Rotative, qui lance son in­cu­ba­teur de start-up. Un ap­pel à can­di­da­tures est lan­cé jus­qu’au 27 jan­vier.

Un groupe de presse cen­te­naire d’un cô­té. Des jeunes pousses de la nou­velle éco­no­mie de l’autre. En­ti­té du groupe Centre France, la Com­pa­gnie Rotative se veut comme un trait d’union entre deux uni­vers bien dis­tincts avec son in­cu­ba­teur de start­up pré­sen­té hier, à Cler­mont­Fer­rand, dans les lo­caux de La Mon­tagne.

S’ou­vrir aux start-up

Son ob­jec­tif est clair : ac­cé­lé­rer, via l’in­no­va­tion ou­verte, la trans­for­ma­tion des offres du groupe et de la culture digitale en s’ou­vrant aux start­up. Tout en s’ap­puyant sur un constat : « Il y a une crise de confiance en­vers les ins­ti­tu­tions et les mé­dias », ex­plique Ra­phaël Pou­ghon, pro­gram ma­na­ger de la Com­pa­gnie Rotative. « Elle est le symp­tôme d’une cer­taine dé­con­nexion avec la proxi­mi­té. »

Aus­si, la cel­lule in­no­va­tion et trans­for­ma­tion du groupe, qui a bé­né­fi­cié d’une aide fi­nan­cière mise en place par le mi­nis­tère de la Culture et de la Com­mu­ni­ca­tion, mise sur le thème des nou­velles proxi­mi­tés. « Nous al­lons va­lo­ri­ser les conte­nus lo­caux, dé­ve­lop­per les ser­vices de proxi­mi­té et pro­vo­quer l’échange », pour­suit Ra­phaël Pou­ghon.

Pour y par­ve­nir, les cinq à six jeunes pousses re­te­nues pour­ront, si elles le dé­si­rent, être hé­ber­gées au sein des lo­caux du groupe. Toutes y bé­né­fi­cie­ront d’un ac­com­pa­gne­ment quo­ti­dien d’un point de vue mé­tho­do­lo­gique. « Un sys­tème de par­rai­nage in­terne pour les mettre en contact avec des col­la­bo­ra­teurs du groupe et leur per­mettre de tes­ter en réel leurs so­lu­tions est aus­si pré­vu ». Un sys­tème de par­rai­nage au­quel s’ajoute un men­tor is­su de l’éco­sys­tème. Charge à lui d’ap­por­ter son ex­pé­rience tout au long des neuf mois d’ac­com­pa­gne­ment.

Culture digitale

Cet échange de bons pro­cé­dés a aus­si un rôle sous­ja­cent. Faire in­fu­ser la culture digitale des start­up au sein du groupe. Et in­ver­se­ment.

« Les start­up pro­posent des mé­thodes dif­fé­rentes, em­preintes de la culture digitale vers la­quelle on doit se trans­for­mer. Nos offres peuvent être en dé­ca­lage par rap­port aux at­tentes et aux be­soins des lec­teurs et des clients du groupe ».

Con­crè­te­ment, que peu­til émer­ger de cet in­cu­ba­teur ? « Avec la start­up Poool, le jour­nal Sud Ouest a mis en place un sys­tème in­tel­ligent de mo­ né­ti­sa­tion de conte­nus sur in­ter­net », illustre Ra­phaël Pou­ghon en fai­sant ré­fé­rence à l’ini­tia­tive si­mi­laire lan­cée par le groupe de PQR. Un autre titre de presse ré­gio­nale dis­pose lui aus­si de sa struc­ture d’ac­com­pa­gne­ment. Il s’agit de Ouest France. « Avec Me­die­go, ils pro­posent dé­sor­mais des news­let­ters per­son­na­li­sées. »

Pour sa­voir ce qui émer­ge­ra de cette union, il fau­dra faire preuve d’un peu de pa­tience. Les can­di­dats ont jus­qu’au 27 jan­vier pour pos­tu­ler avant que dé­bute, en mars, l’ac­com­pa­gne­ment. Ce­lui­ci doit dé­bou­cher sur une preuve de concept. ■

PHO­TO FRANCK BOILEAU

LAN­CE­MENT. Di­rec­trice gé­né­rale dé­lé­guée du Groupe Centre France, Soi­zic Bou­ju a pré­sen­té, hier, dans les lo­caux de La Mon­tagne, la Com­pa­gnie Rotative et son in­cu­ba­teur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.