Si­mu­to­ga, l’heure de se faire vio­lence

Nou­velle chance pour le jeune droi­tier, cet après­mi­di (13 h 30) à Ti­mi­soa­ra

La Montagne (Issoire) - - Sports Rugby - Chris­tophe Bu­ron

Sou­vent per­tur­bé par des bles­sures, qui ex­pliquent son temps de jeu fa­mé­lique, Mi­ckaël Si­mu­to­ga a l’oc­ca­sion tout à l’heure, à Ti­mi­soa­ra, de mon­trer qu’il mé­rite la confiance que veut lui ac­cor­der le staff ; même au-de­là de cette sai­son.

«Si­mu », c’est une sorte d’énigme. Un joueur an­non­cé à très fort po­ten­tiel, pas­sé par l’es­sen­tiel des sé­lec­tions na­tio­nales chez les jeunes, mais dont on ne peut pas vé­ri­ta­ble­ment jau­ger le ni­veau, faute de ré­fé­rences. Six feuilles de match (zé­ro ti­tu­la­ri­sa­tion) sur les trois pre­mières sai­sons, trois pré­sences dans le quinze de dé­part la sai­son der­nière, des bribes de match ici et là qui n’aident pas à la connais­sance.

Ex­pli­ca­tions de Ber­nard Gout­ta. « C’est une force de la na­ture, une force tran­quille, un gar­çon très in­tro­ver­ti. C’est un joueur d’ave­nir qui a été contra­rié par les bles­sures (her­nie cer­vi­cale, frac­ture or­teil…), il n’a pas pu en­chaî­ner les matchs ni les per­for­mances », re­grette le coach des avants cler­mon­tois.

Ex­trê­me­ment ré­ser­vé, le gar­çon de 22 ans à la car­rure im­pres­sion­nante n’élève ja­mais la voix. A son poste, il ap­prend dé­jà à écou­ter. Aux cô­tés de Zi­ra­ka­sh­vi­li et Sli­ma­ni, deux maîtres à pous­ser comme il en existe peu dans le Top 14. « Ce sont deux gros monstres (sic) qui me parlent beau­coup, sur­tout pour

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.