Léa Des­prat, am­bas­sa­drice des vins d’Au­vergne dans le monde

La Montagne (Montluçon) - - Le Fait Du Jour - Em­ma­nuel Tre­met

Jus­qu’ici, Des­prat Vins, une des plus vieilles en­tre­prises fa­mi­liales d’Au­vergne, c’était une his­toire d’hommes. De­puis quatre gé­né­ra­tions. De père en fils, de­puis 1885 et l’ou­ver­ture du pre­mier ma­ga­sin rue des For­ge­rons, à Au­rillac. Mais de­puis 2017, cette his­toire fa­mi­liale se ra­conte éga­le­ment au fé­mi­nin.

Fille de l’ac­tuel di­ri­geant, Pierre Des­prat, Léa, 30 ans, est la cin­quième gé­né­ra­tion de cette fa­mille can­ta­lienne à en­trer dans la so­cié­té de né­goce de vins fins et ré­gio­naux, de­ve­nue le pre­mier met­teur en mar­ché des vins d’Au­vergne.

Ba­sée à Cler­mont­Fer­rand, elle a pris en charge la par­tie ex­port. De­puis quelques an­nées, les vins d’Au­vergne se re­trouvent sur les tables du Royaume­Uni, des États­Unis, du Ca­na­da et même du Ja­pon.

Pour elle, ren­trer dans la so­cié­té fa­mi­liale n’était pas un dû. « Je tra­vaillais dans une grande mul­ti­na­tio­nale de 35.000 per­sonnes dans le do­maine de l’éner­gie, où j’avais dé­jà une cas­quette com­mer­ciale. Si je n’avais pas ap­por­té de va­leur ajou­tée à l’en­tre­prise, mon père ne m’au­rait pas sol­li­ci­tée. »

Dans le mi­lieu vi­ti­cole, où les hommes tiennent en­core le haut du pa­vé, Léa Des­prat es­time qu’être une femme peut aus­si être une force dans les échanges. « Même s’il ar­rive de res­sen­tir une pe­tite pointe de dé­fiance “Est­ce qu’une femme est com­pé­tente ou pas ?”, il est pos­sible de dire ou de faire pas­ser des choses mieux ac­cep­tées parce que ve­nant de nous. »

Même si elle af­firme ne ja­mais avoir vrai­ment souf­fert d’être une femme, que ce soit dans son poste ac­tuel ou dans son pré­cé­dent job, Léa Des­prat re­con­naît que leur place dans le monde du tra­vail et plus lar­ge­ment dans la so­cié­té, est à amé­lio­rer. « Nous de­vons tou­jours faire face à la per­mis­si­vi­té par rap­port à nos ho­mo­logues mas­cu­lins. On a le sen­ti­ment par­fois de de­voir faire nos preuves et de re­cen­trer un peu le su­jet sur des choses pro­fes­sion­nelles, parce que cer­tains hommes pensent pou­voir se per­mettre un peu plus de choses avec nous. » ■

PHO­TO C. STAVEL

EX­PORT. Au sein de la Cave Des­prat-Saint-Ver­ny, Léa Des­prat s’oc­cupe de l’ex­por­ta­tion des vins d’Au­vergne dans une di­zaine de pays.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.