La race cha­ro­laise dé­sor­mais confron­tée à sa propre concur­rence

La Montagne (Moulins) - - Le Fait Du Jour - P.-O. Feb­vret

Soixante-trois ani­maux et qua­rante éle­veurs pour la race cha­ro­laise sur le 27e Som­met de l’éle­vage. Une an­née nor­male dans un contexte ex­cep­tion­nel.

Cette race fran­çaise em­blé­ma­tique est concer­née « par l’ou­ver­ture à la concur­rence » dé­ci­dée par l’Union eu­ro­péenne au ni­veau des as­so­cia­tions char­gées d’or­ga­ni­ser la sé­lec­tion d’une race ani­male. L’OS Charolais France sou­te­nu par le Herd book charolais dé­plore cette si­tua­tion. « De­puis trois ans, nous avons mul­ti­plié les dis­cus­sions avec de nom­breux par­te­naires pour nous en­tendre sur la né­ces­si­té de conser­ver l’uni­ci­té de la race. Nous n’avons pas réus­si. Les “sa­chants” en ont dé­ci­dé au­tre­ment. Main­te­nant, on ne va pas pri­va­ti­ser les bé­né­fices et mu­tua­li­ser les coûts. Il ne fau­dra pas comp­ter sur nous, OS his­to­rique, pour faire tour­ner les ma­chines des OS émer­gentes. Il y au­ra des mo­di­fi­ca­tions de nos ou­tils, de nos bases… S’il y a des coûts sup­plé­men­taires, ce­la va re­tom­ber sur les éle­veurs. Et dans le contexte éco­no­mique ten­du, on ne veut pas en ar­ri­ver là », af­firme Hugues Pi­chard, pré­sident de l’OS charolais France qui an­nonce par ailleurs ras­sem­bler 93 % des 45.000 éle­veurs charolais fran­çais. De quoi pour­suivre mal­gré tout dans la sé­ré­ni­té pour que « le pro­grès gé­né­tique reste dans les mains des éle­veurs et pas des grosses en­tre­prises », comme le clame Sé­bas­tien Clu­zel, se­cré­taire gé­né­ral du Herd book charolais.

C’est dans cette op­tique que le Herd book a pré­sen­té de nou­veaux ser­vices in­no­vants liés aux nou­velles tech­no­lo­gies, à la com­mer­cia­li­sa­tion et à l’ana­lyse éco­no­miques : une ap­pli­ca­tion smart­phone qui offre aux éle­veurs – sous la forme d’un arbre gé­néa­lo­gique avec pho­to, cou­plé à de la géo­lo­ca­li­sa­tion – l’ac­cès à de nou­velles don­nées afin de fa­ci­li­ter la ges­tion des trou­peaux ; ain­si que le sys­tème ECOW, pre­mier clas­se­ment des vaches in­tra­trou­peau dé­dié à l’ana­lyse de don­nées éco­no­miques et plus ex­clu­si­ve­ment gé­né­tiques. ■

PHO­TO RI­CHARD BRUNEL

EN­SEMBLE. Pas­cal Lan­ge­vin (au centre), pré­sident du Herd book charolais, Flo­rence Mar­quis et Hugues Pi­chard, di­rec­trice et pré­sident de l’OS charolais France.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.