Le joueur avait cas­sé une mac­hine à sous

La Montagne (Moulins) - - Moulins Vivre Son Agglo - Pas­cal Lar­cher pas­cal.lar­[email protected]­tre­france.com

Le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel a condam­né hier un joueur de ca­si­no à ef­fec­tuer 35 heures de tra­vail d’in­té­rêt gé­né­ral pour avoir dé­té­rio­ré une mac­hine à sous du ca­si­no de Bour­bon-l’Ar­cham­bault.

Éner­vé par la réus­site de sa voi­sine, un ha­bi­tué du ca­si­no de Bour­bon­l’Ar­cham­bault s’est sou­dain le­vé de son siège en frap­pant l’écran de la mac­hine à sous de­vant la­quelle il se trou­vait, lun­di 5 fé­vrier 2018.

L’écran s’est bri­sé, l’homme s’est en­fui, mais il a été rat­tra­pé. Se consti­tuant par­tie ci­vile, la so­cié­té Vi­kings ca­si­nos sol­li­cite 888 € de dom­ma­ge­sin­té­rêts pour son pré­ju­dice ma­té­riel.

« Je n’ai pas vu l’écran cas­sé, j’ai juste pous­sé la mac­hine. Je ne suis pas violent, mais j’avais trop bu ce jour­là et j’avais per­du trop d’ar­gent, entre 5 et 700 € », dé­clare ce Mou­li­nois âgé de 45 ans, au RSA.

Dé­plo­rant qu’il mi­ni­mise les faits et consta­tant une pro­blé­ma­tique d’ad­dic­tion, la pro­cu­reure re­quiert une peine de deux mois d’em­pri­son­ne­ment avec sur­sis et mise à l’épreuve, ain­si qu’une obli­ga­tion de soins.

In­ter­dit de ca­si­no pen­dant trois ans

« Quand on ne gagne que 700 €, on a l’es­poir que la chance va tour­ner »

Me De­mure, pour la dé­fense, sol­li­cite l’in­dul­gence du tri­bu­nal. « Il n’a ja­mais été condam­né, il n’y a que des dé­gâts ma­té­riels. Quand on vit avec 700 € par mois, on a tou­jours l’es­poir que la chance va tour­ner », dit­elle, rap­pe­lant que ce joueur est dé­jà pu­ni par in­ter­dic­tion de fré­quen­ter tous les ca­si­nos de la so­cié­té Vi­kings pen­dant trois ans.

Le tri­bu­nal a condam­né le qua­dra­gé­naire à 35 heures de TIG (tra­vail d’in­té­rêt gé­né­ral), peine qu’il de­vra ef­fec­tuer dans un dé­lai de 18 mois si­non ce se­ra quinze jours de pri­son. Le joueur de­vra éga­le­ment payer une somme de 888 € de dom­mages­in­té­rêts à la so­cié­té Vi­kings Ca­si­nos. ■

PHO­TO PHI­LIPPE BIGARD

MA­CHINES À SOUS. L’écran d’une des ma­chines à sous du ca­si­no de Bour­bon-l’Ar­cham­bault a su­bi la co­lère d’un joueur frus­tré.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.