Des­ma­zeau : « Pour l’in­té­rêt du club »

REGIONAL 1 L’en­traî­neur de Cour­non jette l’éponge

La Montagne (Moulins) - - Sports Football - Di­dier Cros

Ch­ris­tophe Des­ma­zeau n’est plus l’en­traî­neur de Cour­non. Di­manche, à Es­pa­ly, c’est Ma­nu Vi­gou­roux, l’an­cien joueur de Cler­mont, qui se­ra sur le banc.

La nou­velle dé­faite contre la ré­serve du Puy (0­1), le 22 sep­tembre, lors de la der­nière jour­née de cham­pion­nat, a été la goutte d’eau qui a fait cra­quer Ch­ris­tophe Des­ma­zeau.

« Le mes­sage ne pas­sait plus »

Dans la fou­lée, le coach du FC Cour­non a pré­sen­té sa dé­mis­sion à son pré­sident Gilles Cou­tu­rier. Ce der­nier lui a de­man­dé de ré­flé­chir une se­maine sup­plé­men­taire. Ch­ris­tophe Des­ma­zeau n’a pas chan­gé d’avis. Face au sen­ti­ment d’être lâ­ché par une par­tie de son groupe, il a pré­fé­ré je­ter l’éponge et confir­mer sa dé­ci­sion sa­me­di der­nier.

« J’avais la sen­sa­tion de ne plus avoir l’adhé­sion de tous les joueurs. De­puis la dé­faite à SaintGeorges (5­4), j’avais l’im­pres­sion que le mes­sage ne pas­sait plus. Cer­tains ne res­pec­taient plus les consignes », ex­plique le tech­ni­cien qui avait pris seul les rênes de l’équipe pre­mière en dé­but de sai­son.

Cinq matchs, cinq dé­faites

Un dé­but de sai­son ca­tas­tro­phique sur le plan des ré­sul­tats puisque Cour­non pointe à la der­nière place avec cinq dé­faites en cinq jour­nées et une éli­mi­na­tion en Coupe de France, sa­me­di der­nier, à Ver­gon­gheon (R2) où Zou­bir et Yas­sine, en­traî­ neurs de l’équipe ré­serve, as­su­raient l’in­té­rim sur le banc.

Cet été, Cour­non af­fi­chait pour­tant des am­bi­tions et vi­sait le po­dium. Mais une sé­rie de bles­sures sé­rieuses sur des ti­tu­laires (Fon­ta­non, Be­rier, Sim­cek, Bou­had­da, Mo­rei­ra, Bé­rot) a aus­si consi­dé­ra­ble­ment di­mi­nué le po­ten­tiel du groupe.

« Pour le bien du club, il va­lait mieux que je passe la main tout de suite à quel­qu’un d’autre qui au­ra un autre dis­cours, d’autres mé­thodes, une autre vi­sion des joueurs pour in­suf­fler une dy­na­mique nou­velle. »

« Je n’en veux à per­sonne, ajoute Ch­ris­tophe Des­ma­zeau. Mon cas im­porte peu. C’est le club qui compte. Il ne fal­lait pas at­tendre la trêve, que la si­tua­tion soit en­core plus dé­gra­dée », ajoute le dé­sor­mais ex­en­traî­neur qui reste tou­te­fois fi­dèle à son club de coeur où il don­ne­ra en­core des coups de main.

PHO­TO RI­CHARD BRUNEL

CH­RIS­TOPHE DES­MA­ZEAU. goutte d’eau de trop. » « La dé­faite contre le Puy a été la

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.