L’écho au ser­vice des aveugles

Une ving­taine d’ins­truc­teurs de lo­co­mo­tion ont sui­vi un stage à l’ins­ti­tut des Char­mettes

La Montagne (Moulins) - - Moulins Vivre Sa Ville - Pra­tique.

L’écho­lo­ca­li­sa­tion per­met aux per­sonnes dé­fi­cientes vi­suelles de se re­pé­rer dans l’es­pace grâce à l’écho. Aux Char­mettes, à Yzeure, une ving­taine d’ins­truc­teurs de lo­ca­mo­tion ve­nus de toute la France ont per­fec­tion­né leur tech­nique et leurs connais­sances pen­dant trois jours.

En cla­quant de la langue contre leur pa­lais, les per­sonnes dé­fi­cientes vi­suelles peuvent par­fai­te­ment s’orien­ter, se dé­pla­cer et même dé­crire leur en­vi­ron­ne­ment. C’est ce qu’on ap­pelle l’écho­lo­ca­li­sa­tion, une tech­nique si­mi­laire à celle uti­li­sée par les chauves­sou­ris, les dau­phins.

Ap­prendre à iden­ti­fier les dif­fé­rents obs­tacles

Les per­sonnes va­lides qui s’ap­puient constam­ment sur leur vi­sion pour na­vi­guer dans leur en­vi­ron­ne­ment portent peu ou pas du tout at­ten­tion à cet écho. Mais si on ferme les yeux, on peut se rendre compte qu’un son émit à proxi­mi­té d’une pa­roi ou d’un obs­tacle quel qu’il soit ne « sonne » pas comme le même son émis quand il n’y a rien en face.

L’écho­lo­ca­li­sa­tion hu­maine per­met ain­si d’iden­ti­fier en aveugle des obs­tacles et des re­pères, de re­con­naître un lieu sous dif­fé­rents angles, de 0 à plu­sieurs dizaines de mètres. Com­plé­men­taire de la canne blanche, elle donne une re­mar­quable mo­bi­li­té et une au­to­no­mie aux non­voyants et mal­voyants. Une mé­thode de lo­ca­li­sa­tion qui peut s’avè­rer par­ti­cu­liè­re­ment pré­cise pour des per­sonnes en­traî­nées.

Lors d’un stage or­ga­ni­sé du­rant trois jours à l’Ins­ti­tut des jeunes aveugles des Char­mettes, une ving­taine d’ins­truc­teurs de lo­co­mo­tion ve­nus de toute la France ont ap­pro­fon­di leur pra­tique et leurs connais­sances de cette tech­nique, dans l’op­tique de trans­mettre en­suite leur sa­voir à leurs élèves. ■

Cette for­ma­tion était ani­mée par un pro­fes­seur de Re­cherche en écho­lo­ca­li­sa­tion ve­nu de Bel­gique, Her­bert Pe­re­mans, et par un for­ma­teur en écho­lo­ca­li­sa­tion ve­nu d’Au­triche, Juan Ruiz.

PHO­TO FRAN­ÇOIS-XA­VIER GUTTON

ECHOLOCALISATION. Réunis aux Char­mettes, une ving­taine d’ins­truc­teurs de lo­co­mo­tion ve­nus de toute la France ont tra­vaillé leur pra­tique de l’écho­lo­ca­li­sa­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.