Les risques du ma­lus

La Montagne (Moulins) - - France & Monde Actualités -

L’éco­lo­gie ne passe pas seule­ment par la porte des taxes. Ce de­vrait être aus­si une po­li­tique de fond construite sur un axe clair qui voit loin. À dé­faut, on a ce ma­lus ren­for­cé sur les vé­hi­cules à éner­gie fos­sile pour contraindre à la hâte les au­to­mo­bi­listes à en­ta­mer leur mu­ta­tion. L’in­ten­tion est louable, la ma­nière est peu dé­fen­dable. In­dé­nia­ble­ment le parc des vé­hi­cules des classes po­pu­laires se­ra le plus long à re­nou­ve­ler. Cette dé­ci­sion est donc émi­nem­ment po­li­tique, mais ris­quée pour la ma­jo­ri­té qui peine à rendre au­dible les baisses d’im­pôts, les Fran­çais ayant le sen­ti­ment que la main qui leur donne quelque mon­naie est concur­ren­cée par l’autre main qui re­prend avec l’aug­men­ta­tion de la CSG, de la taxe d’ha­bi­ta­tion via cer­tains maires et le coup de chaud à la pompe. Et quel pa­ra­doxe entre une ma­jo­ri­té de Fran­çais qui ré­cem­ment ré­cla­mait da­van­tage d’éco­lo­gie dans la po­li­tique et une autre ma­jo­ri­té qui grogne quand les né­ces­si­tés de l’éco­lo­gie font ir­rup­tion dans la vie quo­ti­dienne des au­to­mo­bi­listes !

c’est ter­rible” », a­t­il poin­té du doigt. « Nous vou­lons faire en sorte que l’uti­li­sa­tion constante et crois­sante du fioul ou du pé­trole soit moins simple », a ex­pli­qué de son cô­té Édouard Phi­lippe, au Pa­lais Bour­bon.

Ce lun­di, Sé­go­lène Royal, an­cienne mi­nistre de l’En­vi­ron­ne­ment, avait dé­non­cé la fis­ca­li­té sur le car­bu­rant, es­ti­mant que le mi­nistre de l’Éco­no­mie, Bru­no Le Maire, « cherche à jus­ti­fier un ma­tra­quage fis­cal par l’éco­lo­gie », ce qui « n’est pas hon­nête ». ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.