Dia­bète : un dis­po­si­tif re­mis en cause

L’As­so­cia­tion fran­çaise des dia­bé­tiques 63­03 se mo­bi­lise pour le main­tien d’une uni­té au CHU

La Montagne (Moulins) - - Région Actualité - Mi­chèle Gar­dette mi­chele.gar­[email protected]­tre­france.com Pra­tique.

Par le biais d’une pé­ti­tion en ligne, l’As­so­cia­tion fran­çaise des dia­bé­tiques 63-03 en­tend ti­rer la son­nette d’alarme contre un pro­jet de re­mise en cause d’une uni­té d’édu­ca­tion thé­ra­peu­tique en dia­bé­to­lo­gie au CHU cler­mon­tois. épi­dé­mie mon­diale de dia­bète s’est­elle ar­rê­tée en Au­vergne ? », in­ter­roge le bu­reau de l’AFD 63­03. Dans une pé­ti­tion mise en ligne en dé­but de se­maine, l’As­so­cia­tion fran­çaise des dia­bé­tiques tire la son­nette d’alarme, alors qu’elle a ap­pris le pro­jet « de sup­pres­sion de dix des qua­torze lits » de l’uni­té d’hos­pi­ta­li­sa­tion de se­maine du ser­vice de dia­bé­to­lo­gie du CHU de Cler­mont­Fer­rand.

Dia­bé­to­lo­gie mo­derne

Cette struc­ture, clas­sée se­lon le ma­ga­zine Le Point 42e sur 777 éta­blis­se­ments fran­çais pre­nant en charge le dia­bète, as­sure, sur l’en­semble de l’Au­vergne, la dia­bé­to­lo­gie mo­derne (in­su­li­no­thé­ra­pie fonc­tion­nelle, mise en place des pompes à in­su­line…). Elle est la­bel­li­sée pour l’édu­ca­tion thé­ra­peu­tique, c’es­tà­dire ap­prendre à gé­rer son dia­bète au quo­ti­dien, adap­ter son ac­ti­vi­té phy­sique…

« À l’heure où les hô­pi­taux de l’Al­lier voient par­tir leurs dia­bé­to­logues et ferment leurs lits de dia­bé­to­lo­gie », l’as­so­cia­tion, sou­te­nue par la Fé­dé­ra­tion fran­çaise des dia­bé­tiques, s’est donc mo­bi­li­sée via le lan­ce­ment d’une pé­ti­tion sur In­ter­net, s’op­po­ sant « à cette fer­me­ture sup­plé­men­taire de lits pour les pa­tients dia­bé­tiques ».

Se­lon la di­rec­tion (voir par ailleurs), ces lits ne se­raient pas fer­més mais trans­for­més de lits d’hos­pi­ta­li­sa­tion de se­maine en lits d’hô­pi­tal de jour. Ce qui, néan­moins, re­met en cause le prin­cipe de l’uni­té d’édu­ca­tion thé­ra­peu­tique puisque les pa­tients sont hos­pi­ta­li­sés une se­maine com­plète.

« Cette struc­ture est très im­por­tante pour les pa­tients, pour ap­prendre à équi­li­brer leur dia­bète, pour leur sui­vi, pour leur bien­être », as­sure Ma­rieF­ran­çoise Léonce, pré­si­dente de l’AFD du Puy­deDôme et de l’Al­lier.

Et d’ex­pli­quer, no­tam­ment, que lors­qu’un jeune ap­prend qu’il est dia­bé­tique, il doit as­si­mi­ler une foule d’in­for­ma­tions. Lors des consul­ta­tions de ville, le dia­bé­to­logue n’a pas tou­jours le temps de dé­tailler, d’ex­pli­quer, « d’où l’im­por­tance de cette se­maine d’hos­pi­ta­li­sa­tion pour faire de la pré­ven­tion ».

Une pré­ven­tion qui per­met, aux per­sonnes dia­bé­tiques, de li­mi­ter le risque de com­pli­ca­tions, comme la cé­ci­té, l’am­pu­ta­tion, les pro­blèmes car­diaques et neu­ro­pa­thiques dont le coût, pour la so­cié­té, de­meure très éle­vé. ■

AFD 63-03 : Centre Jean-Ri­che­pin, 17, rue Jean-Ri­che­pin, à Cler­mont-Fer­rand.

Tél. 04.73.91.85.01 ; http://www.afd63.com «L’

PHO­TO D’ILLUS­TRA­TION QUEN­TIN REIX

CHU GA­BRIEL-MONT­PIED. L’uni­té d’édu­ca­tion thé­ra­peu­tique, qui ap­prend no­tam­ment l’uti­li­sa­tion des der­niers ou­tils aux per­sonnes dia­bé­tiques, a ou­vert ses portes en 2009 à l’ini­tia­tive du ser­vice du pro­fes­seur Igor Tau­ve­ron.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.