Mit­su­bi­shi Mo­tors évince à son tour Car­los Ghosn

La Montagne (Moulins) - - France & Monde Actualités -

Car­los Ghosn a été dé­chu, hier, de son titre de pré­sident du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion de Mit­su­bi­shi Mo­tors, quelques jours après sa ré­vo­ca­tion de Nis­san pour des mal­ver­sa­tions fi­nan­cières pré­su­mées.

À l’is­sue d’une réunion ex­tra­or­di­naire d’à peine plus d’une heure, le troi­sième groupe de l’al­liance au­to­mo­bile Re­nault­Nis­san a ju­gé « dif­fi­cile » de main­te­nir en poste le puis­sant ca­pi­taine d’in­dus­trie de 64 ans.

Le ver­dict est tom­bé une se­maine exac­te­ment après l’ar­res­ta­tion sur­prise de Car­los Ghosn à To­kyo, qui ébranle l’al­liance au­to­mo­bile fran­co­ja­po­naise qu’il a for­gée en près de 20 ans d’un règne sans par­tage.

À l’image de ses ho­mo­logues de Re­nault et Nis­san, le pa­tron exé­cu­tif de Mit­su­bi­shi Mo­tors, Osa­mu Ma­su­ko, a tou­te­fois te­nu à ras­su­rer : « Nous fai­sons par­tie de l’al­liance de­puis deux ans. Il y a eu des as­pects po­si­tifs et d’autres qui doivent être lé­gè­re­ment re­vus de notre point de vue. »

Ce li­mo­geage, qua­li­fié de « dé­ci­sion dé­chi­rante », a été vo­té à l’una­ni­mi­té des sept ad­mi­nis­tra­teurs et deux res­pon­sables de Nis­san, le prin­ci­pal ac­tion­naire de MMC avec 34 % de ca­pi­tal.

Plus pe­tit du trio avec 1,2 mil­lion de voi­tures ven­dues par an, Mit­su­bi­shi Mo­tors se sé­pare ain­si de fa­çon abrupte de ce­lui qui avait vo­lé à sa res­cousse, en 2016, au mo­ment où il était fra­gi­li­sé par un scan­dale de fal­si­fi­ca­tion des don­nées.

Le ma­gnat au­to­mo­bile est soup­çon­né par le par­quet d’avoir dis­si­mu­lé une par­tie de ses re­ve­nus aux au­to­ri­tés fi­nan­cières et est en outre ac­cu­sé par Nis­san de « graves mal­ver­sa­tions fi­nan­cières », dé­cou­vertes au cours d’une en­quête in­terne ef­fec­tuée du­rant plu­sieurs mois dans le plus grand se­cret.

Car­los Ghosn n’est of­fi­ciel­le­ment plus que PDG de l’Al­liance et du groupe au­to­mo­bile fran­çais Re­nault, où un au­dit a été lan­cé pour vé­ri­fier ses ré­mu­né­ra­tions, se­lon le gou­ver­ne­ment fran­çais. L’en­quête in­terne va être conduite par Claude Ba­land, an­cien pré­fet et di­rec­teur gé­né­ral de la po­lice na­tio­nale. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.