Il y a zin­zin et zin­zin

La Montagne (Moulins) - - Lemag - Ga­vin’s Cle­mente Ruiz

Au­jourd’hui, cher lec­teur, alors que l’heure des ca­deaux de Noël a son­né, per­met­tez­moi de vous pré­sen­ter un ou­vrage d’his­toire et de cu­rio­si­tés, in­ti­tu­lé… Les zin­zins de l’his­toire (éd. du Chêne), écrit par Tho­mas Pio­li et un cer­tain… Ga­vin’s Cle­mente Ruiz.

Voi­ci qua­rante­sept por­traits, su­per­be­ment illus­trés par Was­sim, de zin­zins, mot dé­ri­vé de « zo­zo », de fous, de frap­pés, de cin­glés, de dé­ran­gés du ci­bou­lot mais aus­si de doux rê­veurs. Ils m’ont tou­jours in­tri­gué. J’ai es­sayé ici de col­lec­ter quelques­uns de leur spe­ci­mens les plus sa­vou­reux. Mais at­ten­tion ! il y a zin­zin et zin­zin.

Des plus sobres, les plus poé­tiques, comme ce ber­ger, Syl­vain Dor­non (1858­1900), qui vou­lait re­ven­di­quer son sta­tut, et qui re­lia Pa­ris­Mos­cou… sur des échasses ! Sans ou­blier d’avoir grim­pé au som­met de la Tour Eif­fel ! Aux plus étranges et in­quié­tants comme Has­san Ibn Al­Sab­bah (env 10361124), qui fut à l’ori­gine de la secte des As­sas­sins, (« Ha­shi­shim »), to­ta­le­ment sous l’em­prise de sub­stances psy­cho­tropes, et qui don­ne­ra nais­sance au mot… ha­schich !

Je n’ai pas non plus ou­blié les plus san­gui­naires, comme la reine mal­gache Ra­na­va­lo­na 1re (1788­1861), qui of­frait le choix de la sen­tence avec trois mor­ceaux de pou­let. Le condam­né avait une chance sur trois de tom­ber sur le mor­ceau en­duit de tan­guin, poi­son mor­tel.

Mais l’une de mes pré­fé­rées, c’est Ni­ca, de son vrai nom Kath­leen An­nie Pan­no­ni­ca Roth­schild de Koe­nig­swa­ter (1913­1988), fille de sir Na­tha­niel Charles Roth­schild et femme de ré­sis­tant. An­cienne pi­lote d’avion (elle a tra­ver­sé la Manche), elle se re­tire après guerre à New York à l’Hô­tel Stan­hope. Elle s’en­tiche des jazz­men en en­ten­dant Thelonious Monk. Elle les pro­tège. Elle de­vient leur muse. Char­lie Par­ker est même re­trou­vé mort dans sa suite. Elle est ren­voyée du Stan­hope, mais reste une égé­rie, sou­vent sur les po­chettes de ses mu­si­ciens pré­fé­rés. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.