Ré­ci­tal d’une Cho­rale, couacs de so­listes

Après le large suc­cès de Roanne sur la JA Vi­chy­Cler­mont Mé­tro­pole, ven­dre­di (68­94)

La Montagne (Moulins) - - Sports Basket-ball - Jean-Phi­lippe Béal

Au-de­là de la grande maî­trise roan­naise, c’est la faillite du col­lec­tif au­ver­gnat qui a mar­qué, lors de la lourde dé­faite (68-94) de la JAVCM, ven­dre­di.

Im­pres­sion­nante, vrai­ment, la Cho­rale de Roanne, ven­dre­di soir, lors de son ré­ci­tal tout en maî­trise face à la JAVCM.

Au point qu’en confé­rence de presse, Laurent Plu­vy, son coach, avait bien du mal à ne pas ac­quies­cer à chaque louange lui par­ve­nant sur la pres­ta­tion des siens. Même s’il n’omit pas de men­tion­ner le dé­chet li­gé­rien sur tirs ou­verts en pre­mière pé­riode, les deux­trois bal­lons per­dus en deuxième, per­met­tant à la JAVCM de re­col­ler (37­45) et le fi­nal, banc cho­ra­lien ou­vert à fond à par­tir du +31 de la Cho­rale (54­85, 34e), où son jeu, suc­cès ac­quis de­puis long­temps, s’épar­pilla un peu…

Mais on ne peut pas don­ner tort à son ho­mo­logue Guillaume Vi­zade quand il dé­clare voir son vain­queur du jour comme « le fa­vo­ri du cham­pion­nat ».

Au moins, par­mi toutes les for­ma­tions ayant fou­lé le par­quet du Pierre­Cou­lon, cette sai­son, il n’y a pas pho­to… Sur la ren­contre non plus. « Le constat est là : on en prend 30 (26 en fait ) à la mai­son. Roanne est cer­tai­ne­ment la meilleure équipe qu’on ait ren­con­trée cette sai­son », confirme Da­vid De­nave. La faute à Roanne, donc.

Mais pas seule­ment. Da­vid De­nave est le pre­mier à le re­con­naître : « On s’est un peu trop iso­lés. On n’a pas mis le col­lec­tif avant nous­mêmes et contre des équipes comme Roanne, si bien struc­tu­rées, on le paye cash. » C’est sur­tout sur l’as­pect dé­fen­sif qu’elle doit in­ter­ve­nir : être agres­sif en­semble, bou­ger en­semble, mettre de la pres­sion en­semble. Sur l’as­pect dé­fen­sif, on n’a pas as­sez pro­gres­sé ces deux­trois der­nières se­maines… »

De fait, sans vou­loir noir­cir le ta­bleau, on re­lè­ve­ra tout de même que sur cette pé­riode, ce re­vers est le 3e en 4 ren­contres d’une JAVCM (qui ne doit son seul suc­cès de­puis Poi­tiers, qu’à un re­tour qua­si mi­ra­cu­leux de­vant SaintC­ha­mond) et le deuxième de rang : « Deux dé­faites de suite, oui, mais il ne faut pas se trom­per non plus. Même si on a l’am­bi­tion d’être un peu trou­ble­fête, il faut être lu­cide : on a en­core beau­coup de tra­vail. Et les deux matchs contre des pré­ten­dants di­rects à la mon­tée, Nan­cy (dé­faite 88­52) et Roanne (68­94) le dé­montrent… Si on veut exis­ter à Nantes (ven­dre­di pro­chain) et es­sayer de re­bon­dir après cette non­deuxième mi­temps, il va fal­loir se ser­rer les coudes… On a sou­li­gné, que la force, peu­têtre, de notre équipe, cette an­née, c’était jus­te­ment l’équipe. Mais c’est quand on est dans la dif­fi­cul­té qu’il faut le prou­ver. » ■

« On n’a pas eu de ré­ac­tion col­lec­tive » G. Vi­zade

PHO­TO STÉ­PHA­NIE FERRER

RE­VERS. À l’image du bal­lon échap­pant, sur cette ac­tion, à Bron­chard était hors de por­tée des Mé­tro­po­li­tains, ven­dre­di soir. (34) et Ko­né (21), le suc­cès

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.