Ti­rage « re­le­vé » pour les Bleues

2019 Co­rée du Sud, Nor­vège et Ni­ge­ria pour la France

La Montagne (Moulins) - - Sports L'actu Nationale -

Les Bleues connaissent leurs ad­ver­saires pour le Mon­dial 2019 « à do­mi­cile » : la France, hôte de la com­pé­ti­tion (7 juin-7 juillet), af­fron­te­ra la Co­rée du Sud, la Nor­vège puis le Ni­ge­ria, un « groupe re­le­vé » se­lon leur sé­lec­tion­neur, après le ti­rage au sort réa­li­sé hier.

Les joueuses de Co­rinne Diacre dis­pu­te­ront leurs trois pre­mières ren­contres le ven­dre­di 7 juin à Pa­ris contre la Co­rée du Sud pour le match d’ou­ver­ture, puis le mer­cre­di 12 juin à Nice contre la Nor­vège et en­fin le lun­di 17 juin à Rennes face au Ni­ge­ria.

« C’est un groupe re­le­vé mais quand on voit les 23 équipes qua­li­fiées, je ne m’at­ten­dais pas à autre chose », a ré­agi la tech­ni­cienne tri­co­lore. « L’idée, c’est de fi­nir pre­mières et d’al­ler le plus loin pos­sible. Le ni­veau se re­lève vrai­ment, l’écart entre les équipes di­mi­nue. »

Elles ont tout de même réus­si à évi­ter les PaysBas, cham­pions d’Eu­rope 2017, le Ja­pon, cham­pion du monde 2011, ou en­core le Bré­sil, vain­queur de la Copa Ame­ri­ca 2018, pour tom­ber sur la Nor­vè­ ge dans le « pot » 2. Les Scan­di­naves, qui ne pour­ront pas comp­ter sur Ada He­ger­berg, tout juste lau­réate du pre­mier Bal­lon d’Or fé­mi­nin de l’his­toire mais qui s’est mise en re­trait de la sé­lec­tion de­puis août 2017, ap­pa­raissent comme des ad­ver­saires plus ac­ces­sibles.

Dans le pot 3, la France a hé­ri­té de la Co­rée du Sud, alors que des na­tions comme la Chine pré­sen­taient une plus grande me­nace. Mais dans le der­nier cha­peau, les co­équi­pières de Wen­die Re­nard sont tom­bées sur l’ad­ver­saire le plus dan­ge­reux avec le Ni­ge­ria, qui vient d’être sa­cré cham­pion d’Afrique 2018 pour la 3e fois d’af­fi­lée.

In­vi­té de pres­tige de la cé­ré­mo­nie de ti­rage au sort aux cô­tés no­tam­ment du Bré­si­lien Ka­ka et de la lé­gende an­glaise du foot fé­mi­nin Alex Scott, le sé­lec­tion­neur des Bleus Di­ dier Des­champs a été le plus ac­cla­mé par le pu­blic.

« Je n’ai pas de conseils à don­ner à Co­rinne (Diacre), elle connaît mieux le foot fé­mi­nin que moi. Elle sait que je suis à sa dis­po­si­tion. En tant que pays or­ga­ni­sa­teur, il y a une at­tente for­cé­ment. Elle sait ce qui l’at­tend mais ce­la ne doit pas être quelque chose de né­ga­tif, elle sait aus­si qu’elle au­ra le sou­tien du pu­blic fran­çais », a­t­il dé­cla­ré en guise de re­com­man­da­tion.

For­tunes di­verses

Du cô­té des prin­ci­paux ri­vaux pour le sacre su­prême, les Etats­Unis, cham­pions du monde en titre et can­di­dats à leur propre suc­ces­sion, ou l’Al­le­magne, cham­pionne olym­pique en titre, ont connu des for­tunes di­verses.

Les Amé­ri­caines se­ront op­po­sées lors de la phase de groupes à la Thaï­lande, le Chi­li et la Suède dans le groupe F. Un ti­rage, a prio­ri, lar­ge­ment à leur por­tée.

Les Al­le­mandes ont été de leur cô­té ver­sées dans le groupe B et af­fron­te­ront la Chine, l’Es­pagne et l’Afrique du Sud. Un pro­gramme un peu plus pé­rilleux. ■

MON­DIAL. Un de ces sé­lec­tion­neurs rem­por­te­ra peut-être la Coupe du monde le 7 juillet. Et pour­quoi pas la Fran­çaise Co­rinne Diacre (au pre­mier rang, à droite du tro­phée )?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.