La Montagne (Moulins) : 2018-12-09

Lemag : 17 : I

Lemag

lemag’ I DIMANCHE 9 DECEMBRE 2018 CENTRE FRANCE Jean­Paul Gaultier Les 1001 vies du couturier sont au coeur d’un show musical d’avant­garde, aux Folies Bergère. Pour JeanPaul Gaultier, surprendre reste sa meilleure griffe. lent. Joséphine Baker apparaît sous les traits d’un homme. Casser les codes, c’est votre trip ? Olivier Bohin ■ [email protected] À part ça, avez-vous des loisirs ? ■ L Je vais voir autant de spectacles que possible à Paris. Récemment, j’ai beaucoup aimé le film avec Alex Lutz et la pièce de Virginie Despentes. J’aime l’océan et le Pays basque. Autrement, je me promène dans Paris que j’adore. C’est d’abord un goût, un trait de caractère. Et puis, j’ai toujours aimé jouer avec les genres, l’inattendu et créer la surprise. Guy King Kong théorie es paillettes bien sûr, les tenues extravagantes, aussi, et ce regard plein d’humour sur la mode et ses (dress) codes. Avec aux Folies Bergère, ce n’est pas uniquement la vie de Jean­Paul Gaultier qui défile. Ce sont des époques, de Joséphine Baker à Madonna, et plus encore ! Votre show peut-il intéresser le public qui n’est pas un féru de mode ? ■ Je l’espère bien, c’est l’histoire de ma vie, des choses que j’ai vécues, vues et revendiquées. Je parle des coulisses de la mode, de la chirurgie esthétique, sans oublier un hommage à des personnalités qui m’ont inspiré. Fashion freak show, “ L’élégance, une façon d’être… Fashion freak show, est-ce un testament artistique ou le plus beau défilé de votre vie ? ■ Vous souvenez-vous de votre premier modèle ? ■ Je n’avais pas beaucoup d’argent, c’était le système D. Pour mon premier défilé, la musique était déjà lancée alors que les mannequins n’étaient pas encore prêts. C’est une nouvelle aventure, pas un testament. C’est la prolongation d’un défilé de mode, un spectacle complet qui va bien au­delà de l’exercice du défilé. On chante, on danse, on joue et on découvre plus de 200 costumes. C’est une grande fête, un spectacle total qui réunit des artistes pluridisciplinaires mais aussi des amis qui ont tout de suite répondu à mon invitation. Que faites-vous le dimanche ? ■ Quand je ne travaille pas, j’aime flâner dans les rues de Paris, aller au spectacle ou rester à la maison, regarder la télévision. Pour moi, le dimanche n’est pas un jour particulier, je peux travailler comme tous les autres jours de la semaine, et comme mon travail se confond avec ma passion…. La mode, un art mineur ou majeur ? ■ C’est une discipline artistique à part entière, un art du volume et de la fantaisie. J’ai toujours voulu que ma couture soit vivante et légère, pleine de surprises et qu’elle ne se prenne pas au sérieux. ■ Votre vocation est venue dès l’enfance, après avoir vu un spectacle aux Folies Bergère. Est-ce un retour aux sources ? ■ ➔ Jean-Paul Gaultier Fashion freak show. Pierre Cardin a dit : « On peut être élégant avec un tablier ». Vous êtes d’accord ? ■ Aux Folies Bergère, 32, rue Richer à Paris, jusqu’au 10 mars. C’est la concrétisation d’un rêve d’enfant effectivement, après la découverte à la télévision, à l’âge de 9 ans, d’une revue aux Folies inspirée par les plumes, les paillettes de danseuses. L’envie de mode a alors surgi, confortée quelques années plus tard par le film Bien sûr, l’élégance est une façon d’être, de vivre et de porter un regard sur les autres et la vie. Le costume vient souligner ce naturel. Quelle est votre définition du luxe ? ■ Le vrai luxe, c’est d’être soi­même. Le luxe suprême, c’est de faire un travail qu’on aime. Falba­ las. Continuez-vous à dessiner des modèles ? Quelle a été votre muse la plus marquante : Sheila, Madonna, Mylène Farmer ou Yvette Horner ? ■ ■ Bien sûr, j’aime ce moyen d’expression et je continue à dessiner pour moi. Dans le spectacle, je raconte comment le dessin m’a permis de trouver ma place à l’école en me distinguant des autres grâce à ce ta­ Je les aime toutes. Ce sont des femmes fortes. J’ai demandé trois fois Madonna en mariage et je me suis marié sur un podium avec Mylène lors d’un de mes défilés. Auvergne

© PressReader. All rights reserved.