La grande vi­trine de l’aé­ro­nau­tique

■ Les en­tre­prises is­soi­riennes de ce sec­teur pré­parent la grande fête de l’avia­tion

La Montagne (Thiers-Ambert) - - Puy-De-Dôme | Actualité - Oli­vier Cho­rusz­ko

Ailes et Vol­cans, qui se dé­ploie­ra à Issoire du 15 au 23 sep­tembre pro­chain, re­pre­nant le flam­beau de Cer­vo­lix, se­ra l’oc­ca­sion de mettre en avant les pé­pites de l’in­dus­trie lo­cale.

Ils étaient tous là, ou presque. Les grands sous­trai­tants is­soi­riens de l’aé­ro­nau­tique réunis dans les lo­caux d’Issoire Avia­tion, à l’oc­ca­sion d’une réunion de pré­pa­ra­tion d’Ailes et Vol­cans, co­or­ga­ni­sé par La Mon­tagne et Cer­vo­lix, qui au­ra lieu du 15 au 23 sep­tembre à l’aé­ro­drome d’Issoire­Le Broc.

Cons­tel­lium, le géant de l’alu­mi­nium, Au­bert & Du­val, ex­pert en ma­té­riaux for­gés, Rexiaa, le roi des ma­té­riaux com­po­sites, Do­mae­ro, spé­cia­liste de la chau­dron­ne­rie et tô­le­rie fine : quatre grands noms d’une in­dus­trie en plein dé­ve­lop­pe­ment, pe­sant près de 6.000 em­plois di­rects et in­di­rects.

« Pré­sen­ter nos mé­tiers »

Si le lien entre ces en­tre­prises et le grand ren­dez­vous de l’aé­ro­nau­tique pa­ raît évident, les voir s’im­pli­quer en un même élan au­tour de cet événement n’en de­meure pas moins un sym­bole fort.

« C’est un beau pro­jet fé­dé­ra­teur », es­time Phi­lippe Hoff­mann, di­rec­teur de Cons­tel­lium Issoire. « Il per­met­tra de tis­ser des liens et de pré­sen­ter nos mé­tiers. L’aé­ro­nau­tique n’est pas tou­jours ce que l’on ima­gine. Le ni­veau d’exi­gence et de tech­ni­ci­té a fon­da­men­ta­le­ment aug­men­té. » Phi­lippe Hoff­mann voit aus­si, dans la pré­sen­ta­tion des en­tre­prises et de leurs sa­voir­faire, une fa­çon « de ras­sem­bler tous les sa­la­riés, ac­tuels et an­ciens. Une re­con­nais­sance vis­à­vis de leur tra­vail et de leur en­ga­ge­ment. » Autre pu­blic at­ten­du : les jeunes. Bru­no Van Straa­ten, di­rec­teur d’Au­bert & Du­val Issoire, les es­père nom­breux. « Le point in­té­res­sant, pour nous, est la Se­maine de l’in­dus­trie avec la pos­si­bi­li­té de faire connaître notre mé­tier au­près des jeunes. Nous avons be­soin de pou­voir re­cru­ter de nou­velles per­sonnes. Sa­chant qu’il y a peu d’écoles en rap­port avec notre mé­tier. »

Un ren­dez­vous im­por­tant pour les jeunes

Pour Ch­ris­tophe Bom­pard, res­pon­sable de Do­mae­ro, « les jeunes n’au­ront plus d’ex­cuses pour dire qu’ils ne savent pas qu’à Issoire, il y a au­tant de po­ten­tiel en ma­tière d’aé­ro­nau­tique. »

Le chef d’en­tre­prise compte sur Ailes et vol­cans pour « com­mu­ni­quer dif­fé­rem­ment ». Avec l’idée aus­si qu’« une so­cié­té a le rôle de s’im­pli­quer dans l’ani­ma­tion lo­cale. C’est une op­por­tu­ni­té im­por­tante d’avoir une telle ma­ni­fes­ta­tion sur Issoire. »

Les ani­ma­tions dé­diées à l’in­dus­trie s’an­noncent aus­si foi­son­nantes que le fes­ti­val aé­rien. Cer­tains, comme Cons­tel­lium, pro­mettent même des sur­prises… « Les gens qui vien­dront ne re­gret­te­ront pas », an­nonce Phi­lippe Hoff­mann. ■

PHO­TO D’AR­CHIVES FRAN­CIS CAMPAGNONI

EN­VER­GURE. Issoire, ca­pi­tale au­ver­gnate de l’aé­ro­nau­tique. Ailes et Vol­cans, au­quel s’as­so­cient des grands noms de ce sec­teur, comme Rexiaa group, se­ra l’oc­ca­sion de le dé­mon­trer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.