IN­DIS­CRÉ­TIONS

À VOS BAS­KETS Coor­ga­ni­sée par La Mon­tagne et la Ville de Cler­mont, la 28e édi­tion de Cou­rir à Cler­mont au­ra lieu le 20 oc­tobre. Deux par­cours sont au pro­gramme : le 5 km (dé­part 19 heures) et le 10 km (20 heures).

La Montagne (Thiers-Ambert) - - Puy-De-Dôme Dans Les Coulisses De L'actualité -

POUR LA DIS­SO­LU­TION DU « BASTION SO­CIAL ».

Soixante-dix dé­pu­tés du Mo­Dem et de La Ré­pu­blique en Marche ont en­voyé une lettre au Pre­mier mi­nistre pour de­man­der la dis­so­lu­tion du « Bastion So­cial ». Par­mi les si­gna­taires, les dé­pu­tés Mo­Dem du Puy-de-Dôme Lau­rence Vich­nievs­ky et Mi­chel Fan­get ain­si que la ma­cro­niste Va­lé­rie Tho­mas qui rap­pellent que trois mi­li­tants de ce grou­pus­cule d’ex­trême droite avaient vio­lem­ment agres­sé quatre pas­sants dans la nuit du 8 au 9 sep­tembre. ■

OLI­VIER BIANCHI AU SE­CRÉ­TA­RIAT NA­TIO­NAL DU PS.

Le dé­part de Ma­rieNoëlle Lie­ne­mann et d’Em­ma­nuel Mau­rel a li­bé­ré des places pour leurs pe­tits ca­ma­rades. Et par­ti­cu­liè­re­ment pour Oli­vier Bianchi qui in­tègre le se­cré­ta­riat na­tio­nal. Le maire de Cler­mont se­ra en charge de la culture. Il re­trou­ve­ra la dé­pu­tée de Riom, Ch­ris­tine Pi­rès-Beaune, qui di­rige, quant à elle, le se­cré­ta­riat de la po­li­tique éco­no­mique, des ser­vices pu­blics et de la jus­tice fis­cale. ■

HORTEFEUX RÉ­ÉLU.

Pré­sident en titre de la fé­dé­ra­tion Les Ré­pu­bli­cains du Puy-de-Dôme, Brice Hortefeux a été ré­élu, hier, pour trois ans. Le vice-pré­sident du Conseil régional et dé­pu­té eu­ro­péen était le seul can­di­dat en lice. ■

LE E-CIR­CUIT DE CHARADE QUA­LI­FIÉ « D’EN­COU­RA­GEANT ».

Le rap­port tech­nique sur la créa­tion d’un e-cir­cuit à Charade est sur le bu­reau du pré­sident du Dé­par­te­ment. « Et il est très en­cou­ra­geant », es­time Jean-Yves Gout­te­bel. L’étude va être pré­sen­tée aux élus dé­par­te­men­taux puis aux éven­tuels par­te­naires pour me­ner à bien ce pro­jet. Le Dé­par­te­ment de­vrait com­mu­ni­quer sur le su­jet avant la fin de l’an­née. ■

LE PRO­JET DE DÉMOLITION DE LA MAI­SON D’AR­RÊT… À L’AR­RÊT.Dans son bras de fer avec les ser­vices de l’État, la Ville de Riom n’a pas eu gain de cause : elle ne pour­ra pas dé­mo­lir l’an­cienne mai­son d’ar­rêt pour amé­na­ger un par­king. Si le bâ­ti­ment n’est pas en­core clas­sé, le maire Pierre Pé­coul a re­çu un cour­rier du ca­bi­net du mi­nis­tère de la Culture, qui dit que l’État, tou­jours pro­prié­taire du site, ne peut pas ac­cep­ter ce pro­jet de démolition en rai­son de la va­leur his­to­rique des bâ­ti­ments : plu­sieurs per­son­na­li­tés, comme Jean Zay, y ont été em­pri­son­nées pen­dant la Se­conde Guerre mon­diale. « Je suis aba­sour­di de voir que l’État s’arc-boute sur ses po­si­tions », dé­plore le maire, dans son cour­rier de ré­ponse au mi­nis­tère. Et de s’in­quié­ter de l’avenir de ce site qui « se dé­grade. Je re­çois de nom­breux ap­pels et cour­riers sur la pro­li­fé­ra­tion de rats […]. » ■

LA FIN DES VEN­DANGES SE FÊTE À CHA­MA­LIÈRES.

Pour fê­ter la fin des ven­danges, le syn­di­cat AOC côtes-d’au­vergne or­ga­nise un dî­ner (63 €), le 9 no­vembre, au ly­cée hô­te­lier de Cha­ma­lières, pla­cé sous le pa­tro­nage du chef dou­ble­ment étoi­lé Serge Viei­ra. Ou­vert à tous, ce re­pas d’ex­cep­tion réuni­ra vi­gne­rons et grand pu­blic pour va­lo­ri­ser pro­duits du ter­roir et sa­voir-faire. Ré­ser­va­tion au 04.73.44.45.19. ■

LA FAUSSE PRO­MO DE RYA­NAIR.

Vous pour­rez bien­tôt vous rendre dans la ca­pi­tale por­tu­gaise sans es­cale. Rya­nair a an­non­cé une nou­velle ligne Cler­mont-Fer­rand/Lis­bonne à par­tir d’avril 2019. Ça, c’est vrai. En re­vanche, Rya­nair an­non­çait la mise en vente des sièges al­ler-re­tour sur son ré­seau à par­tir de 14,99 € dans son com­mu­ni­qué de presse. Faux. On a tes­té pour vous le lien in­ter­net, on n’a ja­mais trou­vé la pro­mo en par­tance de Cler­mont. La seule pro­mo que nous avons dé­ni­chée, c’est un vol simple pour le 13 jan­vier 2019 mais avec un dé­part de Pa­ris-Beau­vais. ■

BRE­NAS « NE VEUT PAS ABÎMER SON EX­PRES­SION ».

Jean-Pierre Bre­nas (LR) a ré­cem­ment te­nu un point presse. Le but : dé­li­vrer ses pro­po­si­tions sur la sé­cu­ri­té après une ac­cu­mu­la­tion de faits di­vers sur­ve­nus à Cler­mont-Fer­rand. Des pro­po­si­tions que le lea­der de l’op­po­si­tion mu­ni­ci­pale s’est re­fu­sé à pré­sen­ter en conseil mu­ni­ci­pal quelques jours plus tôt car, se­lon lui, « il est im­pos­sible de dire quoi que ce soit au conseil mu­ni­ci­pal sans se faire ca­ri­ca­tu­rer. Oli­vier Bianchi se sent obli­gé d’être mé­pri­sant et de nous mettre plus bas que terre. Notre ex­pres­sion, on ne veut pas l’abîmer. » ■

« BA­BETH » EST À L’HON­NEUR.Son al­truisme, son hu­ma­nisme, sa gen­tillesse et son cou­rage va­laient bien une mé­daille. Sa­me­di der­nier, dans les lo­caux du Sa­mu 63, Éli­sa­beth Bres­son a été nom­mée au grade de Che­va­lier de l’Ordre na­tio­nal du Mé­rite. La dis­tinc­tion lui a été re­mise par Fran­çois Dis­sait, qui fut son chef de ser­vice au Sa­mu pen­dant plus de trente ans. En plus de son ac­ti­vi­té pro­fes­sion­nelle (elle a été am­bu­lan­cière puis as­sis­tante de ré­gu­la­tion mé­di­cale), l‘Is­soi­rienne a com­pi­lé des di­zaines de mis- sions sur des théâtres de conflits pour la Croix Rouge in­ter­na­tio­nale : Irak, Syrie, Dar­four, Ga­za, Ko­so­vo, Tchét­ché­nie, etc. Elle est au­jourd’hui l’une des che­villes ou­vrières de Phar­ma­ciens hu­ma­ni­taires d’Au­vergne. Son cre­do ? « Tendre la main, tou­jours, à ce­lui qui est en dé­tresse. » ■

CH­RIS­TINE PI­RÈS-BEAUNE CONTRE LES « GROUPES VOYOUS ».

Mo­bi­li­sée sur la ques­tion des Eh­pad, la dé­pu­tée PS du Puy-de-Dôme Ch­ris­tine Pi­rès-Beaune a fait une in­ter­ven­tion re­mar­quée, mar­di, à l’As­sem­blée na­tio­nale, lors des ques­tions au gou­ver­ne­ment. Ci­tant plu­sieurs re­por­tages té­lé­vi­sés sur les éta­blis­se­ments pri­vés ac­cueillant des per­sonnes âgées dé­pen­dantes, l’élue puy­dô­moise a dé­non­cé « cette course au pro­fit sur le dos de nos aî­nés », et a de­man­dé à la mi­nistre de la Santé, Agnès Bu­zyn, si elle comp­tait « agir contre ces groupes voyous qui mal­traitent nos an­ciens en toute im­pu­ni­té ». Une ques­tion res­tée sans ré­ponse… la mi­nistre ap­pe­lant « à ne pas stig­ma­ti­ser un type d’éta­blis­se­ment plus qu’un autre » et rap­pe­lant les « me­sures d’ur­gence prises dans la feuille de route Grand âge et au­to­no­mie : 360 mil­lions d’eu­ros pour le re­cru­te­ment des soi­gnants, 150 mil­lions pour l’amé­lio­ra­tion du cadre de vie des Eh­pad […]. » Pas un mot sur les Eh­pad pri­vés dé­non­cés dans ces re­por­tages. ■

DES COS­TUMES DE MOU­LINS EN TUR­QUIE.

Des cos­tumes du Centre na­tio­nal du cos­tume de scène (CNCS) viennent de par­tir de Mou­lins en di­rec­tion du Centre d’art d’Ar­kas, à Iz­mir, en Tur­quie. Après trois heures de ca­mion jus­qu’à l’aé­ro­port de Rois­sy, les caisses ont été char­gées dans la soute pour un vol en di­rec­tion d’Is­tan­bul, puis en ca­mion en di­rec­tion d’Iz­mir. Une fois ar­ri­vés au Centre d’art, les cos­tumes ont été ins­tal­lés dans l’ex­po­si­tion par la res­pon­sable du ser­vice des col­lec­tions du CNCS et les équipes du mu­sée. Ils sont ex­po­sés dans l’ex­po­si­tion Mille et une nuits jus­qu’à fin dé­cembre. ■

UN CAN­TA­LIEN, PRÉ­SIDENT NA­TIO­NAL DES MA­NA­GERS.

Le Can­ta­lien Sta­nis­las Des­jon­quères, dont l’en­tre­prise Biose est im­plan­tée à Au­rillac, est le nou­veau pré­sident de l’As­so­cia­tion pour le pro­grès du ma­na­ge­ment (APM) au ni­veau na­tio­nal. L’APM a été fon­dée en 1987 pour de­ve­nir un mou­ve­ment na­tio­nal qui ras­semble au­jourd’hui plus de 7.000 di­ri­geants. Les clubs APM se re­trouvent une fois par mois au­tour d’un ex­pert dans le do­maine du ma­na­ge­ment. L’ob­jec­tif de ces ren­contres est « le pro­grès du di­ri­geant pour faire pro­gres­ser son en­tre­prise ».

LA MÉ­TRO­POLE VOUS SOU­HAITE… UNE BONNE AN­NÉE.

Cler­mont Au­vergne Mé­tro­pole n’est pas en re­tard pour com­mu­ni­quer son agen­da éco­no­mique. L’in­vi­ta­tion presse pour les voeux aux forces éco­no­miques pro­gram­més le 31 jan­vier, à 19 heures, à Po­ly­dome, et pour la 4e confé­rence éco­no­mique In­ves­tinC­ler­mont, mar­di 9 avril, à 19 heures, tou­jours à Po­ly­dome, a été en­voyée dès cette se­maine…

LE LA­BO­RA­TOIRE ICARE SÉ­LEC­TION­NÉ PAR LA RÉ­GION.

Le la­bo­ra­toire Icare, spé­cia­liste de la maî­trise de la conta­mi­na­tion et ba­sé à Saint-Beau­zire, est la seule en­tre­prise du Puy-de-Dôme re­te­nue par­mi les vingt qui com­posent la deuxième pro­mo­tion de l’ac­cé­lé­ra­teur PME Au­vergne-Rhône-Alpes lan­cé par la Ré­gion, en par­te­na­riat avec Bpi­france. Ce pro­gramme pré­voit un ac­com­pa­gne­ment des en­tre­prises sé­lec­tion­nées sur 24 mois à base de conseil et for­ma­tion. Icare em­ploie 39 sa­la­riés et a réa­li­sé en 2017 un chiffre d’af­faires de 2,7 mil­lions d’eu­ros. Huit en­tre­prises du Rhône sont re­te­nues ; trois en Isère ; deux en Haute-Sa­voie et Loire ; une en Haute-Loire, Puy-de-Dôme, Drôme, Ar­dèche et Ain. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.